Comment trouver les accords découlant d’une gamme ?

Découvrez combien il est facile, avec l’aide des couleurs, de mettre en évidence les accords qui découlent d’une gamme. On appelle cela « Harmoniser une gamme ».

Mais d’abord, il nous faut aborder la représentation des intervalles avec les couleurs dites « relatives ».


Les deux systèmes de couleurs absolues et relativesPour en savoir plus sur les couleurs « absolues » et « relatives », reportez-vous à l’ebook gratuit Présentation des deux systèmes de couleurs.

Niveau requis pour apprécier cet article :

Niveau minimum requis : moyen


 

Les intervalles en couleurs relatives

Pourquoi « couleurs relatives » ? Parce que ces couleurs sont totalement indépendante du nom des notes.

Par exemple, un accord majeur du type fondamentaletierce majeurequinte juste, aura toujours la même structure quelle que soit la note de départ : Do, Ré, etc.

Même chose avec la gamme majeure : qu’on la joue avec la note Do pour tonique (gamme de Do majeur) ou avec la note Ré, elle aura toujours la même structure, c’est-à-dire que les intervalles entre les notes seront les mêmes :

ton – ton – 1/2 ton – ton – ton – ton – 1/2 ton

Le schéma ci-dessous nous montre une représentation en couleurs relatives des différents intervalles d’une gamme majeure, à partir de la tonique :

Les intervalles en couleurs relatives

En général, on parle de « fondamentale » (ou note fondamentale) pour un accord et de « tonique » pour une gamme. Mais dans ce tableau, c’est la lettre T qui représente à la fois les termes « Fondamentale » et « Tonique » (l’utilisation du « F » aurait créé une confusion avec le « F » représentant la note Fa en notation anglo-saxonne).

Sur la première ligne, vous avez la valeur des intervalles. Vous remarquez que chaque barrette correspond à 1/2 ton de « distance » (il vaudrait mieux dire « hauteur » !) par rapport à la tonique. Il faut 12 intervalles pour retrouver la tonique, une octave plus haut.

Sur la deuxième ligne, le cercle coloré correspond aux couleurs relatives avec lesquelles cet intervalle est représenté sur les schémas d’accords ou de gammes.

Sur la troisième ligne, vous avez le nom de cet intervalle, représenté par un chiffre éventuellement complété d’une lettre. Par exemple, 3m signifie « tierce mineure ».

Sur la quatrième ligne, vous avez le nom des intervalles « redoublés », qui sont utilisés pour les « enrichissements » des accords de base. Ce sont en fait les mêmes notes, mais une octave au-dessus.


Vous trouverez plus de données sur les intervalles dans ce cours .


 

Voyons maintenant à quoi ça peut servir!

Vous avez donc sous les yeux la représentation en couleur de tous les intervalles envisageables pour une gamme majeure.

En combinant ces différents intervalles, vous obtiendrez tous les accords possibles issus de cette gamme.

Ce n’est rien d’autre qu’un jeu de construction dont les briques sont les notes!

Le schéma ci-dessous, extrait des fiches pratiques Harmonisation des principales gammes donne des exemples de la foule d’accords basés sur la tonique de la gamme majeure que l’on peut « fabriquer » en combinant les différents intervalles.

Exemples :

  • T (fondamentale) + 3 (tierce majeure) + 5 (quinte juste) donneront un accord majeur,
  • T + 3m + 5 + 7 donneront un accord m7, etc.

Gamme-Majeure-Accords-bases-sur-tonique

 

L’avantage ? La liberté !

En effet, quand vous savez comment les choses se construisent, vous pouvez apprendre et comprendre en même temps ; et, surtout, vous pouvez sortir des sentiers battus en « inventant » des accords, des séquences de jeu, plus originaux que les standards habituels.

 

Exercice d’application

A titre d’exercice, je vous propose de retrouver différentes façons de jouer l’accord F majeur, à partir du schéma de la gamme de F majeur en couleurs relatives :

Gamme-Fa-majeure

Sur ce schéma, tous les points noirs sont donc des Fa.

Il vous suffit de choisir au moins trois points correspondant aux fondamentale, tierce majeure et quinte juste.

 

Voici quelques exemples de ce que ça peut donner, extraits de l’ebooks La gamme majeure de A à Z , pour l’accord F majeur :

F-sur-le-manche

Vous pourrez ainsi retrouver non seulement des accords sous leur forme fréquemment jouée mais aussi tous ceux que l’on ne retrouve pas souvent (ou jamais !) dans les dictionnaires d’accord. Sans les couleurs, il serait très difficile de vous repérer et votre créativité aurait du mal à se déployer sans migraine !

 

Et si vous préférez rechercher les accords FM7, vous rajoutez la septième majeure (jaune avec un signe +).

Exemple :

FM7-sur-le-manche

 


Les principales gammes dans les 12 tonalitésVous pourrez faire la même chose à partir des représentations des gammes proposées dans Les principales gammes dans les 12 tonalités.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

13 − 8 =

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile avec les couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?