Comment faire sonner vos barrés différemment

Comment faire sonner vos barrés différemment

Article invité proposé par Christophe Lefloch


Dans cet article, je vais vous expliquer comment transformer les trois principales positions de barrés en accords sans barrés dans lesquels on va utiliser les cordes à vide, pour donner à vos accords une sonorité plus large, et plus riche, puisque du coup, dans la plupart des cas, on va (à l’aide des cordes à vide) enrichir les accords de base qui sont majeurs ou mineurs.

Le but de ce cours est de vous faire exploiter au maximum ces trois positions qui font partie des plus utilisées, mais que l’on ne pense pas toujours à jouer de cette manière… et de vous donner la possibilité de trouver vos propres accords sans aucune connaissance théorique.

Ces dernières sont bien entendu des points de départ vers d’autres positions que chacun(e) pourra élaborer à sa guise pour adapter l’accord au contexte, ou juste par plaisir de trouver de nouvelles sonorités.

C’est pourquoi je n’ ai volontairement pas donné d’indications sur les cordes à jouer ou à étouffer, c’est à vous de décider.

En partant de l’une de ces positions, vous pouvez par exemple :

  • Changer un doigt en le plaçant sur une autre corde, tout en respectant les notes de l’accord (la référence étant le barré). Le résultat ne sera pas le même selon la case ou de trouve l’accord.
  • Faire la même chose en utilisant des notes qui ne font pas partie de l’accord.
  • Rajouter un doigt. Il est même possible de faire une mélodie avec le doigt qui vous reste.

Les possibilités sont quasi infinies et peuvent apporter un plus dans vos rythmiques, mais aussi dans vos arpèges, ou vos parties de picking, comme vous l’entendrez dans les audios.

Ça peut-être aussi une bonne manière de doubler une autre guitare.

Voici quelques exemples de comment ces transformations peuvent sonner…

Ex 1 : rythmique jouées avec des barrés.

 
La même chose avec les accords transformés :

Ex 2 : rythmique jouées avec des barrés.

 
La même chose avec les accords transformés :

Ex 3 : arpèges sur des barrés :

 
La même chose avec les accords transformés :

Ex 4 : rythmique avec des accords en haut du manche :

 
La même chose doublée avec les accords transformés :

Ex 5 : Une rythmique en barrés avec un doublage en arpèges sur les positions transformées :

 
Maintenant, voyons comment transformer nos positions de barrés. Commençons par…

La première position Majeure

C’est la position qui est dérivée du E en haut du manche :

Barré en forme de E
Ou, « à la façon guitare-et-couleurs », qui permet de mettre en évidence la fondamentale, la tierce majeure et la quinte juste de l’accord :

Barré en forme de E en couleurs
De cette position, nous allons avoir trois déclinaisons :

3 déclinaisons du barré en forme de E

N.B. : il est très facile de trouver n’importe quelle variante d’un accord grâce au Dictionnaire d’accords universel.

Les chiffres « 1 » désignent la fondamentale, qui est votre repère pour savoir ou se trouve l’accord. Par exemple, si vous voulez jouer un accord de G avec la position grave, il faudra que la note sur la première corde soit un sol (3e case).

Les chiffres « 8 » désignent également les fondamentales, mais à l’octave. Vous pouvez prendre les notes que vous voulez comme repère. Celles sur les deux premières cordes sont les plus pratique à utiliser.

Si vous ne savez pas repérer les notes sur le manche, je vous explique comment faire ici.
 
Et pour une acquisition définitive des notes sur le manche grâce à de nombreuses astuces mnémotechniques, vous pouvez lire Apprenez Facilement (et Définitivement) les NOTES sur le MANCHE de la Guitare.

Comme je vous l’ai dit précédemment, c’est à vous de choisir quelles cordes à vide vous allez ou n’allez pas faire sonner. Fiez vous à vos oreilles.

  • Position grave. C’est une des plus limitées. C’est une position de power chord.
  • Position médium. Une de mes préférées. C’est la position de l’accord de E en haut du manche. C’est avec celle-ci que l’on fait la fameuse descente espagnole (A-F-E), on peut l’utiliser pour faire des chromatismes.
  • Position aiguë. Également très polyvalente. Amusez-vous à enrichir l’accord avec l’auriculaire qui est parfaitement placé pour ça.

La première position mineure

La tierce est désormais mineure (d’où le signe « moins ») : elle est donc reculée d’une case (1/2 ton) par rapport à la tierce majeure.

Première position mineure, basée sur la forme de Em

De jolies sonorités peuvent être obtenues avec ces deux positions qui donneront une couleur particulière à vos arpèges.

La déclinaison grave n’est pas présente, puisqu’elle n’a pas de tierce. Or, c’est la tierce qui fait sonner un accord majeur (si elle est majeure) ou mineur (si elle est mineure).

La deuxième position Majeure

C’est la position qui est dérivée du A en haut du manche :

Barré en forme de A

De cette position, nous allons avoir trois déclinaisons :

3 variantes de la forme du barré de A

  • Position grave. La position utilisée par Kurt Cobain, de Nirvana dans « Come as you are« . C’est une position de power chord.
  • Position médium. C’est la position de l’accord en haut du manche. Plus « typée », et offrant moins de possibilités que la précédente cette position passe bien en « seconde » guitare. Ôtez votre auriculaire de temps à autre.
  • Position aiguë. Essayez cette position sans votre index.

La deuxième position mineure

La déclinaison grave n’est pas présente, puisqu’elle n’a pas de tierce.

2 variantes du barré en forme de Am

La troisième position Majeure

C’est la position qui est dérivée du C en haut du manche :

Barré en forme de C

De cette position, nous allons avoir trois déclinaisons :

3 variantes du barré en forme de C

  • Position grave. De jolis arpèges à trouver.
  • Position médium. Plein de possibilités avec cette position.
  • Position aiguë. C’est la position de l’accord de D en haut du manche. Très versatile.

La troisième position mineure

2 variantes du barré en forme de Cm

La déclinaison « aiguë » est la position de Dm en haut du manche. Peu de possibilités avec celle-ci.

Conclusion

Vous avez maintenant un nouvel outil pour donner des couleurs différentes à vos accords (ça tombe bien, vous êtes sur guitare et couleurs !).

Pour commencer à vous familiariser avec le processus, partez d’une grille d’accords que vous connaissez, transformez la, et voyez ou cela vous mène.

Bon voyage !

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me contacter via mon blog Laguitaretousniveaux.com ou dans les commentaires.

Merci à Thierry et Julien de « Guitare et couleurs » de m’avoir permis de m’exprimer au sein de leur excellent blog.

Pour trouver facilement TOUTES les variantes de n’importe quel accord, procurez-vous le Dictionnaire d’accords universel.
Le dictionnaire d'accords universel
Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

20 + 17 =

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile avec les couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?