3 schémas magiques pour « fabriquer » des centaines d’accords de guitare

3 schémas magiques pour « fabriquer » des centaines d’accords de guitare

Avec seulement trois schémas, vous pouvez « fabriquer » un nombre incalculable d’accords de guitare et cela en ayant pleinement conscience de la fonction des notes qui les constituent.

C’est essentiel car, si vous voulez devenir un « vrai musicien », vous devez impérativement avoir à l’esprit quels sont les intervalles qui participent à un accord et le rôle qu’ils ont dans la sonorité de celui-ci (c’est d’ailleurs vrai aussi pour les gammes).

Pour tirer profit de ce qui suit, il est fortement conseillé de lire d’abord cet article sur les intervalles (il est facile à comprendre et il vous servira durant toute votre vie de guitariste).

Notions de base

Si vous avez lu l’article conseillé ci-dessus, vous devriez posséder ces notions. Mais dans le doute, voici quand même quelques bases indispensables pour comprendre la suite…

Fondamentale et intervalles

Il est important de connaître le rôle des notes qui forment un accord :

  • La fondamentale, c’est celle qui donne son nom à l’accord. Par exemple, pour A (La) majeur, la fondamentale est La. Comme son nom l’indique, cette note a un rôle fondamental car toutes les autres notes se réfèrent à elle.
  • Les autres notes ont un rôle différent en fonction de la distance (en tons) qui les sépare de la fondamentale. Cette distance est appelée « intervalle ». Par exemple, la note située à 2 tons de la fondamentale s’appelle une tierce majeure et c’est justement parce qu’elle est « majeure » que l’accord est dit « majeur » lui aussi. Si elle était située à 1 ton 1/2 de la fondamentale, ce serait une tierce mineure et l’accord serait mineur. De la même façon, tous les autres intervalles ont un rôle sur la nature de l’accord qu’ils contribuent à former.

Ainsi, chaque intervalle (façon rapide de dire « note placée à un intervalle donné de la fondamentale ») composant un accord y apporte sa couleur propre qui, « mélangée » à celle des autres intervalles, produit la sonorité particulière de cet accord. Et c’est la même chose pour les gammes.

Pour ne pas alourdir cet article avec d’autres exemples, cliquez ici pour télécharger la valeur et la dénomination des intervalles en PDF.

Les couleurs utilisées pour les intervalles

Là encore, il vaudrait mieux avoir lu l’article mentionné plus haut. Mais voici l’essentiel à retenir…

A commencer par ce tableau récapitulant toutes les valeurs d’intervalles et les couleurs qui leur sont associées :

Couleurs relatives des intervalles

Certains intervalles peuvent avoir plusieurs nom. Par exemple : l’intervalle de seconde augmentée (2+) vaut 1 ton 1/2, tout comme la tierce mineure (3-). Ces notes sont situées au même intervalle de 1 ton 1/2 par rapport à la fondamentale (F). Et si on lui ajoute une octave, on obtient l’intervalle de neuvième augmentée (9+).

Toutes ces valeurs d’intervalles sont précisées dans le PDF à télécharger ci-dessus.

Vous allez retrouver ces couleurs dans les schémas qui suivent.

Notation anglo-saxonne

Petit rappel si nécessaire. Les accords de guitare sont en général représentés par des lettres (notation anglo-saxonne). Si vous ne connaissez pas cette notation, voici un tableau d’équivalence :
Equivalence notation française et notation anglo-saxonne

Les fondamentales

A la base d’un accord, il y a donc une fondamentale. Nous allons nous intéresser à trois emplacements de cette dernière :

  • fondamentale sur la corde de Mi grave
  • sur la corde de La
  • ou sur la corde de

Accords de guitare - Fondamentales

Et, tant qu’on y est, ajoutons les autres fondamentales plus aiguës :

Accords de guitare - Fondamentales

Cette fondamentale est… fondamentale car c’est l’endroit où vous la positionnerez sur le manche qui déterminera le nom de l’accord.

Autrement dit, si par exemple vous voulez un accord C (Do) majeur, il faut savoir où se trouve la note Do sur les cordes Mi, La ou , selon la forme d’accord choisie. C’est ce dont nous allons parler maintenant…

Où placer la fondamentale sur le manche ?

Si vous voulez connaître le nom de n’importe quel accord, où qu’il se trouve sur le manche, vous devez apprendre par cœur (ou savoir retrouver facilement) le nom des notes sur le manche sur les trois cordes graves Mi, La ou ).

Par exemple, un accord ayant la note Fa comme fondamentale sera un « Fa quelque chose » (Fa majeur, Fa mineur, Fa diminué, etc.). Le « quelque chose » est déterminé par les intervalles séparant la fondamentale des autres notes (c’est ce que nous verrons plus bas).

Pour vous aider à les mémoriser, grâce à de redoutables moyens mnémotechniques, voici le cours qu’il vous faut !

Cela dit, si vous ne voulez pas faire cette effort, vous pouvez utiliser le schéma ci-dessous.

Repérer facilement les notes sur un manche de guitare

Évidemment, il ne faut pas oublier les notes altérées (dièses/bémols), qui correspondent aux cases sans rond de couleur sur le schéma. Ce n’est pas parce qu’elles sont moins importantes qu’elles ne sont pas mentionnées mais simplement pour alléger à la fois le schéma et le raisonnement !

Quelques exemples à titres d’illustration…

Le nom d'un accord dépend de sa fondamentale

Maintenant qu’on a placé notre fondamentale, quel type d’accord veut-on jouer : majeur, mineur, augmenté, diminué, septième, mineur septième, etc. ? C’est là qu’interviennent les intervalles, qui sont « concentrés » dans les 3 schémas magiques, chacun d’eux étant associé à l’une des cordes graves :

  • Schéma 1 : la fondamentale est sur la corde de Mi grave
  • Schéma 2 : la fondamentale est sur la corde de La
  • Schéma 3 : la fondamentale est sur la corde de 

Rien qu’avec ces trois schémas, vous pouvez « reconstituer » un nombre incalculable d’accords de guitare. C’est beaucoup plus formateur que de se contenter de cliquer sur une appli qui va, elle aussi, vous donner des milliers d’accords mais sans que vous n’ayez la moindre conscience du rôle de ses différentes notes (ou plus précisément de leur intervalle par rapport à la fondamentale).

Or, si vous voulez devenir un bon musicien, vous devez impérativement avoir à l’esprit quels sont les intervalles qui participent à un accord.

La connaissance des intervalles, c’est un des sésames du musicien !

Fondamentale sur la corde de Mi

Accords de guitare -  fondamentale Mi

Ne vous laissez pas impressionner par le côté « chargé » du schéma. C’est juste un concentré d’information, qui en fait du coup un schéma très pratique. Un schéma « rikiki mais costaud » !

Comme nous l’avons vu plus haut, certains intervalles peuvent être nommés de plusieurs façons, d’où les ronds bicolores. Par exemple, vous pouvez vérifier que la seconde augmentée (+) est aussi une tierce mineure (?) ou que la tierce majeure est aussi une quarte diminuée (?).

Voyons maintenant quelques exemples d’accords de guitare qui peuvent être déduits de ce « magic schéma ».

Nous nommerons les formes obtenues « X quelque chose » (X7, Xm, Xm9, etc.).

« X » parce que, comme nous l’avons déjà vu précédemment, tant que ces formes d’accords ne sont pas positionnées quelque part sur le manche, elles n’ont pas de nom. C’est le fait de les placer à un endroit précis du manche qui va permettre de remplacer le « X » par une note qui va jouer le rôle de la fondamentale.

Restons dans l’exemple ci-dessus où la fondamentale est un Sol : tous les exemples d’accords ci-dessous seront dont des « G (Sol) quelque chose ».

G majeur en case 3

Vous avez certainement reconnu un « barré de E ». Si vous ne comprenez pas ce que cela veut dire, lisez d’urgence l’article Comment créer de nouveaux accords à partir de ceux que vous connaissez (1. Le barré) !

Gm6 en case 3

On aurait aussi pu le nommer Gmb7, puisque la sixte majeure est aussi la septième diminuée. Par contre, si l’on veut exprimer la nature mineure de l’accord, on ne va pas utiliser la seconde augmentée dans la dénomination de l’accord.

G7 en case 3

G7b5 en case 3

On n’est pas obligé de jouer toutes les cordes !

G7#11 en case 3

Là encore, toutes les cordes ne sont pas jouées. Il suffit de les étouffer en les effleurant avec le doigt adjacent. Par exemple, l’index qui joue la fondamentale sur la corde de Mi grave effleurera la corde de La juste en dessous pour l’empêcher de sonner.

Ici, on a privilégié la notion d’enrichissement en indiquant la onzième augmentée plutôt que la quinte diminuée, qui est la même note (dans ce cas, on aurait écrit G7b5 qui est donc le même accord que G7#11). Petite précision : il faudrait plutôt écrire G7add#11 pour signifier que la septième et la neuvième ne sont pas jouées. Car un accord « type 11 » est censé inclure aussi la septième et la neuvième. Mais vous rencontrerez souvent ce genre de simplification.

Vous pouvez ainsi construire une foule d’autres accords de guitare, sur 3, 4, 5 ou 6 cordes, adjacentes ou pas. Vous avez de quoi explorer ! Et ensuite, il suffit de déplacer ces formes sur le manche pour créer de nouveaux accords. Par exemple, si vous les positionnez en case 5, vous aurez des « A quelque chose ».

Si vous ne comprenez pas pourquoi ces accords sont nommés de cette façon, vous pouvez lire les articles suivants (entre autres) :

Et surtout, lisez ce cours indispensable !

Application pratique

Maintenant, entraînez-vous avec votre guitare.

Faites un accord en assemblant des notes au hasard, n’importe où sur le manche, jusqu’à ce qu’il vous plaise. Puis repérez ses « ingrédients » (intervalles) et donnez-lui le nom correspondant.

Ou faites l’inverse : choisissez des intervalles et découvrez le son produit par l’accord ainsi créé en le jouant sur votre guitare.

Vous aurez peut-être besoin de vous perfectionner avec le cours indiqué ci-dessus !

Fondamentale sur la corde de La

Accords de guitare - fondamentale La

Restons dans l’exemple ci-dessus où la fondamentale est un  : tous les accords seront dont des « D (Ré) quelque chose ». Il suffira ensuite de les déplacer sur le manche pour changer de fondamentale.

Quelques exemples en guise d’illustration…

D en case 5

Vous avez forcément reconnu un « barré de A » puisque vous avez lu l’article  Comment créer de nouveaux accords à partir de ceux que vous connaissez (1. Le barré) !

Db5 en case 5

Ici, on a privilégié la quinte diminuée plutôt que la onzième augmentée, qui est la même note (dans ce cas, on aurait écrit Dadd#11 ou, plus simplement D#11, même si ce n’est pas très académique car un accord 11 est supposé inclure aussi la neuvième et la septième).

D7 en case 5

Vous pouvez vérifier que D7 et Dadd13+ sont les mêmes accords. Comme on veut garder la tierce majeure, on n’utilise pas la quarte diminuée. Ou alors, on peut la considérer comme une onzième et on écrira par exemple D7add11-, ce qui implique que la tierce n’est pas jouée. Mais elle peut l’être par un autre instrument ou par le chanteur.

DM7 en case 5

D9 en case 4

Application pratique

Maintenant, entraînez-vous avec votre guitare.

Faites un accord en assemblant des notes au hasard, n’importe où sur le manche, jusqu’à ce qu’il vous plaise. Puis repérez ses intervalles et donnez-lui le nom correspondant.

Ou faites l’inverse : choisissez des intervalles et découvrez le son produit par l’accord ainsi créé en le jouant sur votre guitare.

Fondamentale sur la corde de Ré

Accords de guitare - fondamentale Ré
Restons dans l’exemple ci-dessus où la fondamentale est un La : tous les accords seront dont des « A (La) quelque chose ».

A en case 7

A7sus4 en case 7

Adim en case 7

A9 en case 7

Am6 en case 7

Application pratique

Maintenant, entraînez-vous avec votre guitare.

Faites un accord en assemblant des notes au hasard, n’importe où sur le manche, jusqu’à ce qu’il vous plaise. Puis repérez ses intervalles et donnez-lui le nom correspondant.

Ou faites l’inverse : choisissez des intervalles et découvrez le son produit par l’accord ainsi créé en le jouant sur votre guitare.

Planche récapitulative à télécharger

Vous y trouverez aussi d’une version « élargie » des « schémas qui intéressera ceux d’entre vous qui voudraient ajouter des notes au-dessus de la fondamentale la plus basse, ou remplacer celle-ci par une autre note de l’accord (dans le cas de renversements).

Vous ne savez pas ce qu’est un renversement d’accords ? Lisez l’article Comprendre et Pratiquer les Renversements d’accords à la Guitare.

Vous pouvez télécharger une planche en haute qualité récapitulant les images pertinentes de l’article pour l’utiliser facilement sur votre PC/Mac, tablette ou mobile.

En échange, on vous demande simplement un petit coup de pouce pour faire connaître cette page. Il suffit pour cela de la partager sur les réseaux sociaux via les boutons disponibles ci-dessous. Merci !

Télécharger la planche
3 schémas magiques pour fabriquer des centaines d'accords de guitare
Les habitués auront certainement reconnu dans ces schémas une version allégée des « matrices », dont la version la plus aboutie fait partie du Dictionnaire d’accords universel.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi
Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile grâce aux couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Pin It on Pinterest

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account