Accords Jazz Débutants (1). Accords à 4 sons faciles pour les débutants + exercices d’entraînement.

Accords Jazz Débutants (1). Accords à 4 sons faciles pour les débutants + exercices d'entraînement.

Même si vous ne vous intéressez pas au Jazz, lisez cet article car vous y apprendrez plein de choses utiles à tous les guitaristes, quel que soit leur style de prédilection.

Si vous ne connaissez rien aux accords ou si vous ne savez pas lire un diagramme d’accord, lisez d’abord l’article Les bases indispensables pour comprendre les ACCORDS à la guitare.

Les accords de guitare Jazz ont la réputation d’être compliqués et, quand on débute, on peut se sentir à la fois intimidé par leur sonorité “spéciale” et submergé par la quantité de formes à apprendre.

Par où commencer son apprentissage ? Pas évident !

Cela peut générer un stress d’apprentissage et une inhibition de l’action : face à la quantité d’accords à retenir, et sans système logique pour se guider, on a tendance à repousser leur étude au lendemain, puis au surlendemain, et ainsi de suite, pour finalement ne jamais s’y mettre !

Quand on apprend à marcher, on ne vise pas immédiatement de courir le marathon : on apprend d’abord à tenir debout et à faire quelques pas, puis, prenant de l’assurance, on fait des choses de plus en plus compliquées.

C’est pareil pour l’apprentissage des accords de Jazz : si vous commencez par apprendre des formes simples et à les relier entre elles grâce à un système logique, vous n’aurez aucune difficulté à les mémoriser.

De plus, les couleurs vont vous y aider avec une redoutable efficacité !

Dans cet article, nous allons aborder cinq familles d’accords de guitare Jazz (M7, 7, m7, m7b5 et dim) et, au sein de ces familles, des formes d’accords faciles à jouer mais dont la maîtrise est fondamentale pour aborder ensuite des formes plus avancées.

Au total, vous apprendrez 17 formes d’accords essentielles. Tout guitariste de Jazz débutant doit commencer par les apprendre avant d’aller plus loin.

SUPER PRATIQUE ! Téléchargez les planches PDF représentant les formes d’accord septièmes étudiées dans cet article. En plus des formes d’accord, ces planches incluent un schéma des notes sur le manche (pratique pour savoir où positionner un diagramme) et le tableau des degrés de la gamme majeure (pratique pour connaître l’accord correspondant à un degré, dans une tonalité donnée).

Qu’est-ce qu’un accord de Jazz ?

Ces mystérieux accords de Jazz sont-il si différents des accords “en général” ?

Oui et non !

Non car de nombreux accords utilisés en Jazz le sont également dans de nombreux autres styles musicaux (classique, pop, rock, blues, etc.).

Oui quand ils sont enrichis, c’est-à-dire quand des notes complémentaires leur sont ajoutées, ce qui leur donne une sonorité encore plus Jazz.

Par exemple, quand on joue un accord majeur en rock, on joue la plupart du temps un accord formé de 3 notes (triade). Par exemple, pour un accord majeur, on aura une fondamentale, une tierce majeure et une quinte.

Les accords de Jazz, quant à eux, sont formés d’au moins 4 notes. A la triade évoquée ci-dessus peuvent s’ajouter une septième, neuvième, onzième et/ou treizième.

Même s’ils ne sonnent pas aussi “fortement Jazz” que les accords enrichis, les accords à quatre sons incluant une septième sont les premiers que l’on apprend quand on commence la guitare Blues et Jazz. Ce sont donc eux que nous allons aborder dans cet article.

Pour sonner “encore plus Jazz”, ils seront très souvent enrichis, par exemple par l’ajout d’une neuvième ou d’une treizième (nous verrons cela dans un prochain article). Mais la première étape de la maîtrise, c’est déjà de les jouer sous la forme septième et de bien connaître les différences entre les accords, notamment entre les accords M7, 7 et m7.

Concrètement, cela veut dire que, pour chaque accord, vous devez savoir exactement où se trouvent sur le manche les notes qui le composent (fondamentale, tierce, quinte et septième).

Il devient ainsi très facile de passer d’un accord à l’autre en déplaçant une note et d’enrichir un accord en sachant précisément où ajouter la note complémentaire.

Les accords sont habituellement notés en lettres (notation internationale). Si vous ne la connaissez pas encore, voici un tableau indiquant la correspondance entre la notation française (Do, Ré, Mi…) et la notation internationale (A, B, C…) :
Notes de musique : correspondance notation internationale/notation française

Comment jouer les accords Jazz : au doigt, au médiator, avec le pouce ?

La réponse est simple : on peut faire ce qu’on veut !

Jouer aux doigts, comme le font beaucoup de guitaristes de Jazz (Joe Pass par exemple), présente pas mal d’avantages :

  • Avec les doigts, le son produit est plutôt doux. Et on peut nuancer cette douceur en jouant ou pas avec les ongles.
  • Cela offre une indépendance des cordes qui permet par exemple de faire facilement des petites mélodies au milieu des accords.
  • On n’a pas besoin d’étouffer les cordes non jouées, puisque les doigts ne jouent que les cordes utiles.

Jouer au pouce de la même façon qu’avec un médiator, comme le faisait Wess Montgomery, sonne très bien, un peu plus percussif et rond. Parfait pour bien faire sonner les compings (accompagnements en Jazz).

On peut aussi jouer au médiator, comme par exemple Kurt Rosenwinkel. Le son sera plus “égrené”. Il sera aussi plus difficile d’avoir un son doux assez caractéristique du “son Jazz”.

Que ce soit avec le pouce ou le médiator, comme vous grattez la totalité des cordes, il sera nécessaire d’étouffer les cordes ne figurant pas dans l’accord (voir explications plus bas).

Donc, c’est comme vous voulez : commencez par utiliser la technique que vous préférez, à la fois pour le son et parce qu’elle vous paraît la plus instinctive.

Les familles d’accords issues de la gamme majeure

Tout jazzman (et tout musicien en général) qui se respecte doit connaître les accords que l’on peut construire à partir des notes de la gamme majeure. Si on compare les notes de la gamme à des lettres, les accords sont les mots que l’on peut fabriquer avec. Cela s’appelle “harmoniser une gamme”.

Comme cela a largement été traité dans d’autres articles, nous allons nous limiter ici à l’essentiel.

A partir des notes de la gamme majeure, on peut construire 7 familles d’accords, que l’on appelle des degrés.

Par exemple :

  • Quand on part de la première ou de la quatrième note de la gamme, on obtient des accords de type “majeur septième majeure” (en abrégé : maj7 ou 7maj, M7 ou 7M, Δ7 ou simplement Δ).
  • Quand on part de la seconde, de la troisième ou de la sixième note de la gamme, on obtient des accords de type “mineur septième” (en abrégé : min7, m7 ou -7).
  • Quand on part de la cinquième note de la gamme, on obtient des accords de type “septième” (en abrégé : 7).
  • Et quand on part de la septième note de la gamme, on obtient des accords de type “mineur septième quinte diminuée” ou “demi diminué” (en abrégé : min7b5, m7b5 ou Ø).
Les degrés issus de la gamme majeure peuvent donc être seulement de l’une de ces quatre formes : M7, m7, 7 ou m7b5.

On peut cependant enrichir ces formes de base en leur ajoutant des notes supplémentaires (9, 11, 13…) pour sonner encore plus Jazz.

Si l’on reprend ces degrés dans un tableau récapitulant toutes les tonalités possibles, on obtient le tableau d’harmonisation de la gamme majeure dont on se sert extrêmement souvent :

Tableau d'harmonisation de la gamme majeure

N.B. :

  • Pour alléger le tableau, les notes altérées sont exprimées seulement en version “bémol”. A vous de les convertir si nécessaire : Réb = Do#, Mib = Ré#, etc.
  • Les degrés mineurs sont indiqués par des lettres minuscules (exemple : ii au lieu de II).
En résumé, pour une tonalité donnée de la gamme majeure, nous disposons de 7 types d’accords que nous pouvons associer de différentes façons afin de créer la grille d’accords d’un morceau.

Les familles d’accords que vous apprendrez dans cet article sont calquées sur chaque ligne du tableau : M7, m7, 7 et m7b5. Nous les complèterons par une autre forme, les accords diminués, faciles à déduire des précédents.

Les sections suivantes présentent des accords de Jazz faciles faciles à jouer, qui vous serviront de référence pour une étude plus approfondie.

Ils sont incontournables pour tout guitariste de Jazz débutant et vous permettront d’accompagner la plupart des standards de Jazz.

Pour chaque famille d’accord (ou degré) nous étudierons trois formes sur le manche :

  • Les accords “en forme de E” : dont la fondamentale est sur la corde n°6 (corde de Mi grave).
  • Les accords “en forme de A” : dont la fondamentale est sur la corde n°5 (corde de La).
  • Les accords “en forme de D” : dont la fondamentale est sur la corde n°4 (corde de Ré).

Cela facilitera leur mémorisation et vous permettra de disposer de plusieurs formes et sonorités pour un même accord. Cela permet aussi de passer d’un accord à un autre en restant dans une même zone du manche plutôt que de “galoper” sur toute la longueur du manche (vous comprendrez mieux avec les exemples proposés dans l’article).

Commençons par la première famille d’accords issus de la gamme majeure…

Série 1 – Les accords 7M

Tous les accords seront affichés de la même façon, à savoir (de gauche à droite) : fondamentale sur la corde n°4, n°5 puis n°6.

Voici les trois diagrammes M7 que tout guitariste de Jazz débutant doit connaître :

Accords Jazz M7 faciles

Le caractère majeur de la septième est indiqué par un signe “+”.

Pour le premier accord (forme de D), vous pouvez éventuellement le jouer sans barré, puisqu’il y a 4 notes et que vous avez 4 doigts disponibles. Pour la plupart des guitaristes cependant, il est plus confortable de le jouer avec un barré (via l’annulaire).

Pour le second accord (forme de A) qui a deux quintes (des quintes “justes”, pour être précis), la seconde (corde n°1) ne sera pas forcément jouée. C’est fréquent en Jazz, où vous verrez souvent “disparaître des quintes” ! Dans ce cas, pas besoin de barré.

Et pour le troisième (forme de E), vous pouvez préférer un barré en première case. Mais cela vous empêchera d’étouffer les cordes non jouées (voir encadré ci-dessous), ce qui fait qu’elles sonneront si vous grattez les cordes au médiator ou avec le pouce (par contre, ce n’est pas un problème si vous jouez aux doigts puisque vous ne jouez que les cordes utiles).

A savoir : un accord majeur 7 peut se noter de différentes façons : Maj7 (ou 7Maj), maj7 (ou 7maj), M7 (ou 7M), Δ7 ou Δ.

Étouffer les cordes que vous ne jouez pas

Les cordes indiquées par une “X” ne sont pas jouées. Si vous jouez les accords au doigt, il suffit de ne faire vibrer que les cordes associées à une note. Mais si vous grattez toutes les cordes au médiator ou avec le pouce, vous pouvez (quand c’est techniquement possible) étouffer celles que vous ne jouez pas en les effleurant avec le doigt qui joue la corde voisine.

Par exemple, pour l’accord en forme de E, la corde de A est étouffée par l’index (positionné sur la corde n°6, de E grave) qui se couche dessus pour l’effleurer, et l’annulaire étouffe la corde de E aigu (corde n°1) tout en jouant la corde de B (corde n°2).

Vous avez sans doute remarqué qu’il n’y a pas d’indications de doigté dans ces diagrammes. C’est un choix délibéré, qui déroute un peu, mais qui au final a plus d’avantages que d’inconvénients.
Cela oblige les débutants à réfléchir au meilleur doigté pour une séquence d’accords donnée. Ce petit travail de réflexion permet de mieux mémoriser les accords.
De plus, le doigté peut être différent d’une séquence d’accords à l’autre, pour que la transition entre les accords soit la plus fluide et la plus rapide possible. Il n’y a donc pas UN doigté pour un accord mais différentes possibilités en fonction du contexte.

Vous pouvez observer que, en plus de la fondamentale, ces accords sont constitués des intervalles* suivants :

  • tierce majeure
  • quinte juste
  • septième majeure
* Au lieu de dire “intervalles”, il faudrait plutôt dire “notes situées à un intervalle donné de la fondamentale”. Mais il est plus court de dire “intervalles” !

Il est intéressant de visualiser ces notes sur une corde de guitare pour mieux conscientiser la valeur des intervalles qui les séparent :

Intervalles M7 sur une corde de guitare

A vous de jouer : mémorisation des intervalles

Regardez bien chaque diagramme d’accord M7 puis fermez les yeux et essayez de retrouver mentalement l’emplacement des fondamentale, tierce majeure, quinte et septième majeure de chaque accord.

Même chose mais cette fois en jouant chaque accord sur la guitare.

Même chose pour la répartition des intervalles sur une corde : en tant que guitariste, cela vous aidera énormément de savoir les retrouver sur une corde (et d’ailleurs aussi d’une corde à l’autre, mais on ne peut pas tout approfondir dans le même article).

Cette connaissance des intervalles constitutifs d’un accord est indispensable pour ne pas avoir à apprendre des centaines d’accords par cœur (ce qui est de toute façon impossible pour la plupart d’entre nous !).

Faites ces exercices plusieurs fois par jour, et tous les jours, jusqu’à ce que ce soit définitivement intégré.

Ces accords font partie des degrés I et IV de la gamme majeure (voir tableau ci-dessus). Par exemple, en tonalité de Do majeur (première ligne du tableau), on aura CM7 pour le degré I et FM7 pour le degré IV.

Et vous avez trois façons de les jouer, selon l’emplacement choisi pour la fondamentale.

En apprenant ces trois formes, vous pouvez donc jouer 3 x 12 = 36 accords :

  • “3” pour les trois formes d’accords
  • “12” parce qu’il y a 12 tonalités possibles (Do, Do#, Ré, Ré#, etc.).

Pour jouer une forme d’accord dans une tonalité ou dans une autre, il faut la transposer…

Transposer un accord (déplacer son diagramme sur le manche)

Vous avez certainement remarqué que les diagrammes ci-dessus n’ont pas de nom.

C’est normal : ce sont des formes transposables (déplaçables sur le manche), d’où leur dénomination “M7” au lieu de “DM7”, “AM7” ou “EM7”. Ils prendront le nom de la note du manche coïncidant avec la fondamentale du diagramme (points noirs).

Trouver le nom de l’accord à différents endroits du manche implique de connaître (ou au moins de savoir retrouver) le nom des notes sur le manche.

Heureusement, il y a des des moyens mnémotechniques infaillibles pour apprendre facilement le nom des notes sur le manche ou savoir les retrouver en un clin d’œil ! Vous les trouverez dans ce cours…

Sinon, il faut avoir un schéma des notes sur le manche tel que celui-ci :
Nom des notes sur un manche de guitare

Par exemple, si vous déplacez la forme de A (fondamentale sur la corde n°5) en case 2, vous jouerez un BM7. Vous pouvez facilement repérer la note Si en case 2 sur la corde de La (corde n°5). Et si vous la déplacez en case 5, vous jouerez alors un DM7, puisque la fondamentale de l’accord coïncidera avec la note  :

BM7 en case 2 puis DM7 en case 5 sur un manche de guitare

En case 1, ce serait BbM7 (ou A#M7). S’il n’y a pas de points colorés pour les dièses/bémols sur le schéma du manche, c’est simplement par souci de clarté.

A vous de jouer : déplacement longitudinal

Entraînez-vous à déplacer chacune des 3 formes 7M sur le manche, de case en case, et à trouver son nom (comme dans l’exemple BM7 et DM7 ci-dessus).

Comme on l’a vu, cela fait 36 possibilités : 12 fondamentales possibles (CM7, C#M7 ou DbM7, DM7, D#M7 ou EbM7, etc.) x 3 diagrammes = 36 accords).

Si vous ne savez toujours pas parfaitement où se trouvent les fondamentale, tierce majeure, quinte et septième majeure de chaque accord, continuez le travail de mémorisation des intervalles décrit précédemment.

Le déplacement longitudinal n’est pas la seule façon de passer d’un accord à l’autre. Il est pratique de se déplacer dans la même zone du manche, en passant d’une corde à l’autre plutôt qu’en parcourant le manche : cela réduit les déplacements et la sonorité obtenue est plus homogène.

Par exemple, si vous commencez par la forme de E en case 3 (vous jouez alors un GM7), continuez avec la forme de A (vous jouerez un CM7) puis avec la forme de D (vous jouerez un FM7) :

Transposition d'un accord M7 sur 3 cordes et dans une même case

Mais rien ne vous oblige à rester dans la même case ! Si vous commencez par la forme de E en case 3 (vous jouez toujours un GM7) mais si vous continuez ensuite en case 5, vous jouerez un DM7 avec la forme de A et à nouveau un GM7 avec la forme de D :

Transposition d'un accord M7 sur 3 cordes et dans deux cases différentes

A vous de jouer : déplacement transversal

Entraînez-vous cette fois à passer d’une forme à l’autre dans la même case, et à trouver son nom. Faites-le sur 12 cases consécutives (ce qui donne aussi 36 accords différents).

Puis faites la même chose mais en passant d’une case à une autre (en avant ou en arrière) : c’est très formateur pour s’approprier le manche !

Série 2 – Les accords 7

Voici les quatre diagrammes 7 à connaître :

Accords Jazz 7 faciles

Par rapport aux formes M7, la septième majeure a reculé d’une case (elle est donc abaissée d’un 1/2 ton). Elle devient par conséquent une septième mineure (le qualificatif “mineure” est souvent omis).

Ici, vous disposez de deux variantes pour l’accord en forme de A.

Pour le quatrième diagramme, vous pouvez préférer un barré si vous ne souhaitez pas étouffer individuellement les cordes non jouées (voir remarque au chapitre des accords M7).

Continuons à visualiser les notes de l’accord sur une corde de guitare :

Intervalles 7 sur une corde de guitare

Et si on cumule tous les intervalles déjà vus, on voit clairement que la septième est une case avant la septième majeure :

Intervalles F, 3, 5, 7, 7M sur une corde de guitare

A vous de jouer : mémorisation des intervalles

Regardez bien chaque diagramme d’accord 7 puis fermez les yeux et essayez de retrouver mentalement l’emplacement des fondamentale, tierce majeure, quinte et septième de chaque accord.

Même chose mais cette fois en jouant chaque accord sur la guitare.

Même chose pour la répartition des intervalles sur une corde.

Faites ces exercices plusieurs fois par jour, et tous les jours, jusqu’à ce que ce soit définitivement intégré.

Vous avez forcément remarqué que, pour la seconde version de l’accord en forme de A (diagramme n°3 en partant de la gauche), il n’y a pas de quinte.

Cela arrivera souvent, en particulier en Jazz, où le fait de supprimer la quinte de l’accord laisse de la place pour ajouter une note supplémentaire qui va enrichir l’accord.

La quinte n’est pas vraiment indispensable car elle est presque toujours une quinte juste qui n’apporte pas d’information vraiment intéressante sur la nature de l’accord. Par contre, quand elle est diminuée ou augmentée, on la conserve obligatoirement car son rôle est alors déterminant dans la sonorité de l’accord.

A vous de jouer : déplacement longitudinal

Entraînez-vous à déplacer chacune des 4 formes 7 sur le manche, de case en case, et à trouver son nom.

Cette fois, cela fait 48 possibilités : 12 fondamentales possibles (CM7, C#M7 ou DbM7, DM7, D#M7 ou EbM7, etc.) x 4 diagrammes = 48 accords.

A vous de jouer : déplacement transversal

Entraînez-vous cette fois à passer d’une forme à l’autre dans la même case (il y aura 2 versions pour la forme de A), et à trouver son nom. Faites-le sur 12 cases consécutives (ce qui donne aussi 48 accords différents).

Puis faites la même chose mais en passant d’une case à une autre (en avant ou en arrière).

Série 3 – Les accords m7

Voici les quatre diagrammes m7 à connaître :
Accords Jazz m7 faciles

Par rapport aux formes 7, la tierce majeure a reculé d’une case (elle est donc abaissée d’un 1/2 ton). Elle devient par conséquent une tierce mineure.

Le caractère mineur de la tierce est indiqué par un signe “—”.

Le troisième diagramme nécessite une grande extension des doigts mais reste faisable avec un peu d’entraînement (et après avoir bien échauffé les doigts). Il ne vous a pas échappé que c’est un accord sans quinte.

Pour le quatrième diagramme, vous pouvez préférer un barré si vous ne souhaitez pas étouffer individuellement les cordes non jouées (voir remarque au chapitre des accords M7).

Continuons à visualiser les notes de l’accord sur une corde de guitare :

Intervalles m7 sur une corde de guitare

Et si on cumule tous les intervalles déjà vus, on voit clairement que la tierce mineure est une case avant la tierce majeure :

Intervalles F, 3m, 3, 5, 7, 7M sur une corde de guitare

A savoir : un accord mineur 7 peut se noter min7, m7, -7.

A vous de jouer : mémorisation des intervalles

Regardez bien chaque diagramme d’accord m7 puis fermez les yeux et essayez de retrouver mentalement l’emplacement des fondamentale, tierce mineure, quinte et septième de chaque accord.

Même chose mais cette fois en jouant chaque accord sur la guitare.

Même chose pour la répartition des intervalles sur une corde.

Faites ces exercices plusieurs fois par jour, et tous les jours, jusqu’à ce que ce soit définitivement intégré.

A vous de jouer : déplacement longitudinal

Entraînez-vous à déplacer chacune des 4 formes m7 sur le manche, de case en case, et à trouver son nom (48 accords possibles).

A vous de jouer : déplacement transversal

Entraînez-vous cette fois à passer d’une forme à l’autre dans la même case (2 versions pour la forme de A), et à trouver son nom. Faites-le sur 12 cases consécutives (ce qui donne aussi 48 accords différents).

Puis faites la même chose mais en passant d’une case à une autre (en avant ou en arrière).

Série 4 – Les accords m7b5

Voici les trois diagrammes m7b5 à connaître :
Accords Jazz m7b5 faciles

Par rapport aux formes m7, la quinte juste a reculé d’une case (elle est donc abaissée d’un 1/2 ton). Elle devient par conséquent une quinte diminuée.

Le caractère diminué de la quinte est indiqué par un signe “—”.

Visualisons maintenant les notes de l’accord sur une corde de guitare :

Intervalles m7b5 sur une corde de guitare

Et si on cumule tous les intervalles déjà vus, on voit clairement que la quinte diminuée est une case avant la quinte juste :

Intervalles F, 3m, 3, b5, 5, 7, 7M sur une corde de guitare

A savoir : un accord mineur m7b5 (également appelé “demi diminué”) peut se noter min7b5, m7b5 ou Ø.

A vous de jouer : mémorisation des intervalles

Regardez bien chaque diagramme d’accord m7b5 puis fermez les yeux et essayez de retrouver mentalement l’emplacement des fondamentale, tierce mineure, quinte diminuée et septième de chaque accord.

Même chose mais cette fois en jouant chaque accord sur la guitare.

Même chose pour la répartition des intervalles sur une corde.

Faites ces exercices plusieurs fois par jour, et tous les jours, jusqu’à ce que ce soit définitivement intégré.

A vous de jouer : déplacement longitudinal

Entraînez-vous à déplacer chacune des 3 formes m7b5 sur le manche, de case en case, et à trouver son nom (36 accords possibles).

A vous de jouer : déplacement transversal

Entraînez-vous cette fois à passer d’une forme à l’autre dans la même case, et à trouver son nom. Faites-le sur 12 cases consécutives (ce qui donne aussi 36 accords différents).

Puis faites la même chose mais en passant d’une case à une autre (en avant ou en arrière).

Série 5 – Les accords dim

Voici les trois diagrammes dim à connaître :
Accords Jazz dim faciles

Par rapport aux formes m7b5, la septième a reculé d’une case (elle est donc abaissée d’un 1/2 ton). Elle devient par conséquent une septième diminuée.

Le caractère diminué de la septième est indiqué par un signe “—”.

Visualisons les notes de l’accord sur une corde de guitare :

Intervalles dim sur une corde de guitare

Et si on cumule tous les intervalles déjà vus, on voit clairement que la septième diminuée est une case avant la septième :

Intervalles F, 3m, 3, b5, 5, b7, 7, 7M sur une corde de guitare

A savoir : un accord diminué peut se noter dim7, dim, °7 ou °.

A vous de jouer : mémorisation des intervalles

Regardez bien chaque diagramme d’accord dim puis fermez les yeux et essayez de retrouver mentalement l’emplacement des fondamentale, tierce mineure, quinte et septième diminuée de chaque accord.

Même chose mais cette fois en jouant chaque accord sur la guitare.

Même chose pour la répartition des intervalles sur une corde.

Faites ces exercices plusieurs fois par jour, et tous les jours, jusqu’à ce que ce soit définitivement intégré.

A vous de jouer : déplacement longitudinal

Entraînez-vous à déplacer chacune des 3 formes dim sur le manche, de case en case, et à trouver son nom (36 accords possibles).

A vous de jouer : déplacement transversal

Entraînez-vous cette fois à passer d’une forme à l’autre dans la même case, et à trouver son nom. Faites-le sur 12 cases consécutives (ce qui donne aussi 36 accords différents).

Puis faites la même chose mais en passant d’une case à une autre (en avant ou en arrière).

Entre chaque type d’accord, une seule note change !

Vous l’aviez remarqué ? Bravo !

En effet, entre chaque type d’accord, une seule note change, ce qui facilite considérablement la compréhension de leur structure et donc leur mémorisation. Et avec les diagrammes en couleurs, c’est encore plus facile !

Exemple, sur une forme d’accord de type D, dont la fondamentale est sur la corde n°4 :

Une seule note change entre les accords M7, 7, m7, m7b5 et dim

Vous pouvez constater que pour passer de…

  • M7 à 7, la septième majeure (avec un signe “+”) recule d’1/2 ton (1 case) pour devenir mineure (le terme mineure est souvent non mentionné car sous-entendu par défaut).
  • 7 à m7, la tierce majeure recule d’1/2 ton pour devenir mineure (avec un signe “—”).
  • m7 à m7b5, la quinte juste recule d’1/2 ton pour devenir diminuée (avec un signe “—”).
  • m7b5 à dim, la septième mineure recule d’1/2 ton pour devenir diminuée (avec un signe “—”).
A vous de jouer !

Prenez n’importe quel accord M7 puis entraînez-vous à le transformer en accords 7, m7, m7b5 et dim en changeant l’intervalle approprié.

Récapitulatif des diagrammes d’accords abordés dans cet article

Avant de passer aux exercices musicaux, et pour vous éviter de naviguer dans la page pour les retrouver, voici un récapitulatif des diagrammes d’accords abordés dans cet article…

Accords Jazz M7 faciles
Accords Jazz 7 faciles
Accords Jazz m7 faciles
Accords Jazz m7b5 faciles
Accords Jazz dim faciles

Cela fait 17 formes d’accords. Si on y ajoute les trois formes M7, 7 et m7 dont la fondamentale est sur la corde n°5 et où l’on ne joue pas la quinte sur la corde n°1, on dispose même de 20 formes d’accords, chacune pouvant être transposée dans les 12 tonalités, soit 20 x 12 = 240 accords possibles !

Avec le “schéma magique des accords”, vous retrouverez toutes les formes possibles des accords et donc, entre autres, tous les accords septièmes et leurs enrichissements.

Exercices 1 à 4 : jouer la gamme majeure en accords Jazz

Ce genre d’exercice est très formateur et à vrai dire indispensable.

Il vous permettra de comprendre l’enchaînement des différents degrés de la gamme majeure mais aussi de jouer des choses qui sont déjà très musicales.

L’idéal, c’est de faire cela :

  • pour chacune des 12 tonalités
  • et pour les formes d’accords dont la fondamentale est sur la corde n°6, n°5 et n°4.

Cela fait énormément de possibilités, qui vous permettront de vous approprier les formes d’accords et de maîtriser le manche de la guitare.

Voyons quelques exemples pour vous aider à bien comprendre le principe (relisez la partie Les familles d’accords issues de la gamme majeure si nécessaire).

Exercice 1 : tonalité Do majeur, accords en forme de A, déplacement longitudinal

Comme on est en Do, les accords sont ceux de la première ligne du tableau d’harmonisation ci-dessus.

Si on prend les accords en forme de A, la fondamentale est sur la corde n°5 (corde de A, justement). Voici les diagrammes que vous pourriez jouer :

La gamme de Do majeur en accords Jazz septièmes - Exemple 1

Concernant le degré vii, vous pourriez aussi le jouer en case 14 plutôt qu’en case 2 : ce serait dans la logique du reste de la progression. Mais ce n’est pas possible sur toutes les guitares.

Si vous ne comprenez pas l’origine des chiffres à gauche des diagrammes, relisez la section Transposer un accord (déplacer son diagramme sur le manche).

Mais comme vous le savez, en Jazz, on “sucre” souvent la quinte juste. Et ici, comme elle est en double, c’est d’autant plus tentant ! C’est la quinte jouée sur la corde n°1 qui va sauter.

Ce qui donne finalement les accords suivants (le degré vii n’a pas changé puisqu’il était déjà joué sur 4 notes) :

La gamme de Do majeur en accords Jazz septièmes - Exemple 2

Ce type d’accord est plus facile à jouer puisque le barré n’est plus nécessaire (mais vous pouvez aussi continuer avec si vous préférez).

A vous de jouer !

Étape 1 : Commencez par jouer les accords sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que le lecteur de tablature (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

La guitare se contente de jouer chaque accord en début de mesure (l’accord a la durée d’une ronde). La suite d’accords est répétée 20 fois pour vous laisser le temps de travailler mais la guitare n’est jouée que lors des trois premiers passages pour que vous puissiez entendre la vôtre ensuite.

Vous pouvez jouer les accords comme dans l’exemple ou, selon votre inspiration, vous amuser à modifier la rythmique, à arpéger certains accords…

Il est possible de ralentir la lecture. Cliquez ici pour savoir comment faire.

N.B. A propos des couleurs dans le lecteur de tablature… Comme le jaune des septièmes ne se voyait quasiment pas sur la tablature, il a été remplacé par un jaune orangé assez clair. Et du coup, pour qu’il n’y ait pas de confusion, le orange des quintes a été légèrement forcé.

Exercice 2 : tonalité Bb majeur, accords en forme de A, déplacement longitudinal

Comme on est en Bb, les accords sont ceux de l’avant-dernière ligne du tableau d’harmonisation ci-dessus.

Si on prend à nouveau des accords en forme de A, la fondamentale est sur la corde n°5. Voici les diagrammes que vous pourriez jouer (cette fois directement en version 4 cordes, sans redondance de la quinte) :

La gamme de Bb majeur en accords Jazz septièmes - Exemple 1

Concernant le degré vii, vous pourriez aussi le jouer en case 12.

A vous de jouer !

Étape 1 : Commencez par jouer les accords sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que le lecteur de tablature (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

Cette fois, la guitare joue les accords d’une façon un peu plus “jazzy”, avec une rythmique noire pointée-croche). Là encore, la suite d’accords est répétée 20 fois pour vous laisser le temps de travailler mais la guitare n’est jouée que lors des trois premiers passages pour que vous puissiez entendre la vôtre ensuite.

Vous pouvez jouer les accords comme dans l’exemple puis, quand vous le maîtrisez, vous amuser à modifier la rythmique et la façon de jouer les accords…

Exercice 3 : tonalité F majeur, formes d’accords et déplacements variés

En F, les accords sont ceux de la sixième ligne du tableau d’harmonisation ci-dessus.

Cette fois, nous allons varier l’interprétation de deux façons…

  • En ajoutant une autre variante de rythmique en mesure 3 et 7. Vous la découvrirez via le lecteur de tablatures.
  • En choisissant des accords dont la fondamentale est soit sur la corde de Mi, soit sur la corde de La, soit sur la corde de Ré. Ce qui fait que vous vous déplacerez à la fois longitudinalement et verticalement sur le manche.

Voici les diagrammes que vous pourriez jouer :

La gamme de F majeur en accords Jazz septièmes - Exemple 1

A vous de jouer !

Étape 1 : Commencez par jouer les accords sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que le lecteur de tablature (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

Comme d’habitude, la suite d’accords est répétée 20 fois pour vous laisser le temps de travailler mais la guitare n’est jouée que lors des trois premiers passages pour que vous puissiez entendre la vôtre ensuite.

Vous pouvez jouer les accords comme dans l’exemple puis, quand vous le maîtrisez, vous amuser à modifier la rythmique et la façon de jouer les accords…

Rappel. Il est possible de ralentir la lecture. Cliquez ici pour savoir comment faire.

Exercice 4 : entraînez-vous dans toutes les tonalités

Pour vous approprier ces différentes formes d’accords partout sur le manche de la guitare, vous devez vous entraîner à les jouer :

  • dans chacune des 12 tonalités
  • et en variant les formes d’accords (fondamentale sur la corde n°6, n°5 ou n°4).

Pour vous y aider, voici 12 accompagnements en vidéo, qui affichent le nom des accords mais pas les diagrammes, puisque l’idée de l’exercice est de combiner de différentes façons toutes les formes d’accords disponibles.

Le principe de l’exercice

1. Commencez par choisir une tonalité, c’est-à-dire une ligne dans le tableau d’harmonisation que voici à nouveau :

Tableau d'harmonisation de la gamme majeure

Cela vous donnera le nom des accords (que vous retrouverez dans les vidéos).

2. Choisissez un diagramme pour chaque accord, et déterminez son emplacement sur le manche. Si vous ne voyez pas comment faire, relisez la section Transposer un accord (déplacer son diagramme sur le manche).

Les 12 vidéos d’accompagnement

Les tonalités sont dans le même ordre que dans le tableau d’harmonisation. En cas de doute, la tonalité est donnée par le premier accord joué (degré I). Par exemple, si l’accord est CM7, la tonalité est Do.

Si le tempo est trop rapide pour vous, vous pouvez ralentir la vidéo (au prix d’une perte de qualité plus ou moins marquée en fonction du facteur de ralentissement) en cliquant sur la roue dentée en bas à droite de la vidéo puis sur Vitesse de lecture :
Modifier la vitesse de lecture d'une vidéo Youtube

A vous de jouer !

Étape 1 : choisissez des diagrammes pour une tonalité donnée (par exemple Sol majeur) et jouez-les sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que la vidéo de la tonalité correspondante. Amusez-vous à tester différentes rythmiques et manières de jouer les accords…

Exercice 5 – Progression Jazz avec accords diminués

Comme nous n’avons pas encore utilisé les accords diminués, nous allons réparer cela dans la progression dont voici les diagrammes :
Progression Jazz avec accords diminués

Comme vous le voyez, cette fois tous les degrés de la gamme majeure ne sont pas utilisés.

Petite originalité dans le diagramme de Em7, qui est une forme de A (sans la quinte la plus aiguë) mais dont la fondamentale est jouée sur la corde n°6 :
Deux variantes de l'accord Em7

Cela aura son intérêt pour mettre en évidence les mouvements de la fondamentale dans l’exercice 5b.

Exercice 5a

Dans cette première variante de l’exercice, qui occupe 4 mesures, les accords durent le temps d’une blanche et sont joués sur les temps 1 et 3.

Cette progression pourrait être encore plus sympa avec des accords enrichis (avec neuvième, onzième et/ou treizième), qui seront abordés dans d’autres articles. Mais on obtient déjà une sonorité qui fait plus Jazz que Rock avec ces accords à 4 sons.

Voici la copie d’écran de ce que vous pourrez voir via le lecteur de tablature :
Progression Jazz avec accords diminués - version 1 - mesures 1 et 2
Progression Jazz avec accords diminués - version 1 - mesures 3 et 4

A vous de jouer !

Étape 1 : Commencez par jouer les accords sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que le lecteur de tablature (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

Comme d’habitude, la suite d’accords est répétée 20 fois pour vous laisser le temps de travailler mais la guitare n’est jouée que lors des trois premiers passages pour que vous puissiez entendre la vôtre ensuite.

Vous pouvez jouer les accords comme dans l’exemple puis, quand vous le maîtrisez, vous amuser à modifier la rythmique et la façon de jouer les accords (une variante possible vous est proposée dans l’exercice 5b).

Exercice 5b

Ce sont exactement les mêmes accords que ci-dessus mais vous allez les jouer de façon à mettre en relief le mouvement des fondamentales.

Voici la copie d’écran de ce que vous pourrez voir via le lecteur de tablature :
Progression Jazz avec accords diminués - version 2 - mesures 1 et 2
Progression Jazz avec accords diminués - version 2 - mesures 3 et 4

A vous de jouer !

Étape 1 : Commencez par jouer la séquence sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous l’ayez bien en mains.

Étape 2 : Quand vous êtes à l’aise, jouez l’exercice en même temps que le lecteur de tablature (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

Comme d’habitude, la suite d’accords est répétée 20 fois pour vous laisser le temps de travailler mais la guitare n’est jouée que lors des trois premiers passages pour que vous puissiez entendre la vôtre ensuite.

Si vous avez du mal à entendre clairement la guitare, voici une version sans accompagnement (cette fois, la guitare est jouée sur les 20 répétitions) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

Exercice 6 – Suite de progressions 2-5-1

Les progressions “2-5-1” (ou “ii-V-I”) sont omniprésentes en Jazz et vous devriez reconnaître des sonorités maintes fois entendues dans les standards de ce style.

Exercice 6a

Dans cet exercice, vous allez pouvoir explorer une série typique d’enchaînements 2-5-1, dont voici les diagrammes dans l’ordre où ils sont joués (les degré I sont joués deux fois) :
Série de progression Jazz 2-5-1

Remarquez que le degré ii de la série suivante a la même fondamentale que le degré I de la ligne précédente. Pour la ligne qui commence par F#m7, c’est vrai aussi, puisque F# = Gb. Mais on conserve F# pour être en cohérence avec la ligne Mi du tableau d’harmonisation.

Dans le fichier d’entraînement, les accords sont joués en début de mesure et durent le temps d’une ronde.

A vous de jouer !

Étape 1 : Commencez par jouer les accords sans suivre l’accompagnement, dans l’ordre où ils sont affichés ci-dessus, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que le lecteur de tablature (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre ; le fichier est assez lourd et peut mettre du temps à se charger) :

Cliquez ici pour lire l’exercice

Le symbole “%” signifie que l’on répète l’accord précédent.

Comme d’habitude, la suite d’accords est répétée 20 fois pour vous laisser le temps de travailler mais la guitare n’est jouée que lors des trois premiers passages pour que vous puissiez entendre la vôtre ensuite.

Vous pouvez jouer les accords comme dans l’exemple puis, quand vous le maîtrisez, vous amuser à modifier la rythmique et la façon de jouer les accords. Voici un exemple sonore qui vous inspirera peut-être (la suite d’accords y est répétée 2 fois seulement) :

Exercice 6b

Maintenant, vous avez tout intérêt à travailler cette série de 2-5-1 en variant les diagrammes et donc les emplacements sur le manche. C’est très formateur !

Vous pouvez jouer sur la vidéo ci-dessous, qui mentionne le nom des accords sans imposer leur diagramme…

A vous de jouer !

Étape 1 : Choisissez des diagrammes parmi ceux que vous avez appris dans cet article et trouvez leur emplacement sur le manche.

Étape 2 : Jouez-les sans suivre l’accompagnement, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.

Étape 3 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que la vidéo. Amusez-vous à tester différentes rythmiques et manières de jouer les accords…

Exercice 7 – Testez diverses progressions d’accords

Un exercice vite expliqué mais qui implique des heures et des heures d’exploration !

Une excellente façon de progresser, c’est de prendre des degrés de la gamme et de les enchaîner entre eux de différentes façons. A certains moments, vous retrouverez des sonorités familères, qui vous rapelleront les grands standard de Jazz (ou d’autres styles, d’ailleurs).

Vous avez besoin pour ça de connaître :

  1. Les degrés de la gamme pour chaque tonalité.
  2. Le nom des notes sur le manche pour savoir où positionner les formes d’accord sur le manche.
  3. Un nombre suffisant de formes d’accords (M7, 7, m7…).

Et ça tombe bien, vous avez tout ce qu’il faut dans les planches PDF à télécharger gratuitement via la boutique :

  1. Les formes d’accord septièmes étudiées dans cet article.
  2. Le schéma des notes sur le manche.
  3. Le tableau des degrés de la gamme majeure.
A vous de jouer !

Étape 1 : Dans le tableau d’harmonisation, choisissez des degrés pour une tonalité donnée (vous pouvez aussi passer d’une tonalité à une autre).

Étape 2 : Choisissez les diagrammes correspondant à ces degrés parmi ceux que vous avez appris dans cet article et trouvez leur emplacement sur le manche.

Étape 3 : Jouez-les d’abord simplement puis testez différentes rythmiques et manières de jouer les accords. Vous pouvez utiliser des logiciels d’accompagnement pour créer des backings tracks sur lesquels jouer.

Oui, on peut “sonner Jazz” avec de simples accords septièmes

Pour sonner “encore plus Jazz”, les accords à quatre sons incluant une septième comme ceux que nous avons vus dans cet article seront très souvent enrichis, par exemple par l’ajout d’une neuvième ou d’une treizième.

Néanmoins, même sans enrichissement, il est possible de “sonner plus Jazz” avec ce type d’accords, de différentes façons que nous allons aborder rapidement et de façon non exhaustive, juste pour vous donner une idée…

En enlevant la quinte

En Jazz, la quinte est souvent sacrifiée. C’est particulièrement audible pour les accords enrichis (par exemple avec ajout d’une treizième) : le son est plus “épuré” et les notes “vraiment Jazz” ont toute la place pour s’exprimer. En plus, les accords sont plus faciles à jouer et à déplacer !

En utilisant un comping Jazz

Le comping est une forme d’accompagnement en guitare Jazz (Jazz américain, pas Jazz manouche). Une des figures rythmiques de base en comping Jazz, c’est noire pointée-croche (en ternaire, bien sûr), que nous avons déjà vue notamment dans l’exercice 2.

En faisant “sonner Jazz” la gamme Blues

La gamme Blues (= pentatonique mineure + blue note) n’est pas réservée qu’aux bluesmen : elle est aussi très utilisée par les musiciens de Jazz, quelque soit leur instrument.

Mais elle est utilisée d’une façon qui permet de sonner davantage dans l’esprit Jazz.

Déjà en travaillant sur le son. Pour sonner plus Jazz, on ne va pas faire de bends (remplacés plutôt par des glissés), de vibrato ou d’étouffés comme dans un Blues-Rock et on va privilégier un son “droit”, propre. Bref, un son très simple, particulièrement compatible avec le jeu aux doigts.

De toute façon, les cordes en Jazz ont en général des forts tirants et ne sont pas faciles à manipuler pour les bends et même les vibratos.

Par le choix de la tonalité

Entre une grille “plutôt Blues-Rock” ou une grille “plutôt Jazz”, les préférences de tonalités ne sont pas les mêmes.

En Blues-Rock, on va beaucoup jouer avec des cordes à vide. Donc, jouer en Mi ou en La, c’est super pratique.

Mais si par exemple vous jouez du Jazz avec un saxophoniste ou un trompettiste, ce sera plus compliqué pour eux et il faudra choisir une tonalité facile pour tout le monde. Ainsi, jouer en Sib ou en Fa conviendra bien au saxophoniste ou au trompettiste. Et comme les formes d’accord qu’on utilise en Jazz sont facilement déplaçables, ça conviendra aussi au guitariste !

C’est pourquoi les morceaux Jazz-Blues sont souvent en Fa et en Sib plutôt qu’en Mi et en La (soit 1/2 ton au-dessus).

Par l’insertion des ii-V-I dans la grille

En Blues-Rock, on aura fréquemment une grille telle que celle-ci, basée sur les degrés IIVV :

Grille d'accords plutôt Blues-Rock

Le dernier accord pouvant être le degré I ou éventuellement le V pour relancer le début de la grille.

En Jazz, on aura tendance à introduire le degré IV dès la première ligne. Et sur la dernière ligne, on utilisera le iiVI de la tonalité du Blues.

Grille d'accords plutôt Jazz

En utilisant les arpèges des accords

Utiliser les arpèges, cela veut dire jouer les notes des accords. On aura tendance à privilégier ces notes plutôt que celle de la gamme blues par exemple.

Et toujours sans effets tels que vibrato, bend, etc.

En avançant ou en retardant des notes

C’est très typique du Jazz : on va anticiper ou retarder certaines notes, en général celle du début ou de la fin d’une mesure.

 

Dans un prochain article, nous aborderons les enrichissements de ces accords de base. Mais en attendant, vous avez déjà de quoi vous occuper un sacré bout de temps. Amusez-vous bien 😉

 

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile avec les couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?