Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare
Les notions de rythme et de rythmique sont la source de pas mal de questions et le but de cet article est d’y répondre !

Pour comprendre ce que sont les rythmiques à la guitare, il faut d’abord aborder les notions de pulsation, tempo et rythme…

Pulsation

La musique a un “cœur qui bat” ! Oui, chaque morceau a une pulsation qui lui est propre. La pulsation, c’est ce que vous marquez quand vous tapez du pied en écoutant (ou en jouant) un morceau.

La pulsation est parfaitement régulière, comme le battement du cœur ou le tic-tac d’une montre. C’est sur elle que se cale toute l’interprétation d’un morceau.

Sur le schéma ci-dessous, elle est représentée par les triangles et les traits rouges :

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - La pulsation

C’est le battement du métronome qui indique la pulsation. Les triangles et traits rouges ci-dessus représentent donc aussi le “TIC” du métronome.

L’objectif, pour tout musicien, c’est de parvenir à sentir la pulsation d’un morceau dans son corps. Cela peut demander un certain d’entraînement. Et pour y parvenir, le plus naturel est de suivre la pulsation en bougeant son corps : taper du pied, frapper dans les mains, bouger la tête…

Y parvenir de façon parfaitement stable et régulière n’est pas évident pour tout le monde, mais cela vient avec l’entraînement et l’utilisation d’un métronome.

Il vaut mieux, car sentir la pulsation est indispensable pour jouer correctement, notamment en groupe.

Évidemment, lors d’un concert, on n’utilise pas de métronome. D’où l’intérêt d’avoir intériorisé la pulsation. On peut aussi se laisser guider par la batterie ou les gestes du chef d’orchestre quand il y en a un.

A vous de jouer !
Ecoutez l’exemple et tapez du pied en suivant le métronome (dans la fenêtre qui va s’ouvrir, cliquez sur le triangle vert pour démarrer la lecture). Suivez bien le métronome et non le son de la guitare !

Cliquez pour lire la partition
(s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Si vous ne comprenez pas tout dans cette partition, ce n’est pas important pour le moment (vous aurez quelques explications un peu plus bas). Contentez-vous de taper du pied en suivant le métronome.

Le schéma ci-dessus représente une mesure à 4 temps. C’est pourquoi il y a 4 triangles rouges, chacun représentant 1 temps. La pulsation est donc reliée à la notion de temps.

C’est le 4 supérieur de la fraction 4/4, en début de partition, qui indique que les mesures contiennent 4 temps. Le 4 inférieur indique que les temps ont la durée d’une noire. Si l’on avait 3/8, par exemple, cela voudrait dire que la mesure contient 3 temps et que chaque temps a la durée d’une croche (8 signifie “croche”).

Si les termes “noire”, “croche” ne vous disent rien, lisez l’article Solfège pour guitaristes – Comment indiquer la durée des notes et des silences.
Et pour mieux comprendre la notion de mesure et les fractions en début de partition, lisez l’article La signature temps (ou division temporelle).

Comme promis, voici quelques explications sur la partition pour celles et ceux qui en auraient besoin :

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - Exemple avec une suite de notes (1/2)

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - Exemple avec une suite de notes (2/2)

La partition comporte 4 mesures, dont le numéro est indiqué dans un cadre au-dessus de la portée.

Il y a deux façons de représenter les notes : sur la portée (5 lignes) et sur la tablature (6 lignes qui représentent les cordes de la guitare, la plus grosse étant en bas).

Les chiffres dans la tablature indiquent le numéro de la case dans laquelle on appuie sur la corde correspondante. “0” signifie qu’on joue la corde à vide.

Pour en savoir plus sur la façon de représenter les notes sur une tablature, lisez Les Tablatures de la Guitare expliquées aux Débutants.

Ainsi, grâce aux tablatures, les guitaristes n’ont pas l’obligation de savoir lire le NOM des notes sur la portée. Par contre, il faut pouvoir lire les indications de DURÉE (noire = 1 temps, croche = 1/2 temps…) ce qui n’est pas très compliqué.

Le double trait avec “:” à la fin de la partition indique que ce qui le précède sera lu 2 fois avant de passer à la suite. Si la répétition est supérieure à 2 fois, le chiffre correspondant sera mentionné au-dessus du double trait.

Tempo

Le tempo, c’est la vitesse de la pulsation (et donc du métronome).

Plus le tempo est rapide, plus les temps sont courts, et inversement.

Cela veut dire qu’une note n’a pas une durée fixe et définitive : elle sera d’autant plus courte que le tempo sera rapide.

On indique souvent le tempo en “Battements par minute” (BPM). On pourrait aussi dire “Pulsations par minute” ou “Temps par minute”.

Ainsi, par exemple, quand vous voyez sur une partition l’indication “noire = 60”, cela veut dire qu’il y aura 60 tics de métronome par minute (60 BPM), soit 1 par seconde. Autrement dit la noire, qui par définition dure 1 temps, durera 1 seconde.

La mention “noire = 60” est souvent représentée de cette façon :
Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - L'indication du tempo

A vous de jouer !
Vous allez faire exactement la même chose que précédemment, mais cette fois le tempo est deux fois plus rapide (120 BPM).

Cliquez pour lire la partition
(s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)

120 BPM, cela veut dire qu’il y a 120 pulsations (ou 120 tics du métronome ou 120 temps) par minute, soit 2 par seconde. La noire, ici, durera donc 1/2 seconde.

Rythme

Le rythme est le résultat sonore produit par l’association de sons et de silences de durées différentes.

Il est un des éléments caractéristiques des styles musicaux. Tous les style musicaux ont des rythmes qui leurs sont propres et qui permettent de les reconnaître instantanément.

“Le rythme en musique est l’organisation dans le temps des événements musicaux. Il comporte tous les éléments qui permettent de repérer une structure temporelle : espacement, durée, accentuation des sons musicaux. La perception d’un rythme musical implique une forme de répétition de la structure.” (Wikipedia)

Le schéma ci-dessous permet de bien différencier le rythme (en bleu) et la pulsation (en rouge) :

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - Différence rythme et pulsation

On voit bien que le rythme est donné par la durée des notes.

Si on compare les durées de ces notes à la pulsation, on observe que :

  • 1er temps (1ère pulsation) : la note, qui est une noire, occupe tout le temps. Normal, puisque les noires durent 1 temps par définition.
  • 2ème temps : ici, il y a 2 notes dans le temps. Elles durent donc 2 fois moins longtemps qu’une noire. On appelle ces notes des croches.
  • 3ème et 4ème temps : à nouveau 2 croches par pulsation.
  • Entre les 2ème et 3ème temps : 2 croches sont liées (par un trait courbe tourné vers le bas). Cela additionne leur durée. Ces deux croches liées ont donc la même durée qu’une noire. Cela permet de jouer une noire “à cheval” sur deux temps, ce qui crée un rythme caractéristique.

Si l’on mettait ce rythme en mots, on pourrait écrire :

noire – croche – noire (les 2 croches liées) – crochecrochecroche
ou
1 temps – 1/2 temps – 1 temps – 1/2 temps1/2 temps1/2 temps
A vous de jouer !
Étape 1 : Réécoutez la même partition que ci-dessus, mais cette fois, vous allez frapper dans les mains (ou taper sur votre cuisse avec la main) en suivant le RYTHME, c’est-à-dire le son des notes jouées par la guitare, et non la pulsation du métronome. Si le son du métronome vous gêne, vous pouvez dans un premier temps le couper via l’icône métronome (voir ci-dessous).
Étape 2 : Maintenant, vous allez faire les deux : taper du pied pour suivre la pulsation (cette fois, ne coupez pas le son du métronome !) et frapper dans les mains pour suivre le rythme. Si vous préférez, vous pouvez jouer les notes sur votre guitare plutôt que de frapper dans les mains.

Partition à 60 BPMPartition à 120 BPM

L’icône métronome offre les trois options suivantes :

  • Activer ou désactiver un pré-compte : ce qui permet de “rentrer” dans la pulsation avant le démarrage effectif du morceau. Cette option est activée par défaut dans tous les exemples de cette page.
  • Choisir un tic différent pour identifier le début de la mesure, si vous avez du mal à le repérer.
  • Activer ou désactiver le tic du métronome à chaque temps de la mesure.

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - Réglage du métronome

Si vous voulez travailler le rythme (mais pas des rythmiques de chansons), voici le cours qu’il vous faut. Vous y apprendrez tout ce qu’il faut savoir sur le solfège rythmique et vous pourrez intégrer tout ça à l’aide d’exercices…

Rythmique

Commençons par faire la différence entre l’adjectif et le nom.

Si l’on s’en tient à la définition du dictionnaire, l’adjectif Rythmique signifie “Qui se fait en rythme, en suivant un rythme régulier”. Exemple : le mouvement rythmique du balancier d’une horloge.

Le nom Rythmique, quant à lui, décrit la “Manière propre à un musicien (à un genre musical, à un style de musique) de traiter les rythmes”.

On pourrait dire que le rythme, c’est la structure temporelle théorique du morceau et la rythmique, sa mise en pratique dans un style donné.
Ou, pour le formuler autrement, que la rythmique est la “mise en rythme” de suites de notes ou d’accords selon les critères d’un genre musical donné.

C’est ainsi qu’on a construit différentes rythmiques typiques, comme la fameuse “rythmique feu de camp” (c’est celle qui est utilisée dans les exemples de cet article).

Vous ne connaissez pas la rythmique “feu de camp” ? Lisez l’article Rythme feu de camp : petite synthèse théorique et pratique à l’usage des débutants
Et pour explorer 10 rythmiques typiques, lisez l’article 10 rythmiques à maîtriser pour jouer de la guitare acoustique

Vous constaterez en parcourant le web que l’on utilise souvent indifféremment les termes “rythme” ou “rythmique”, par exemple “rythme feu de camp” ou “rythmique feu de camp”. Comme quoi ces deux notions sont étroitement liées.

Pour illustrer la subtile différence entre rythme et rythmique, nous allons “habiller” la partition précédente en remplaçant les notes seules par des accords. On va ainsi se rapprocher de la notion de chanson plutôt que de celle d’exercice rythmique.

La suite d’accord est |Dm|G7|C|F| et on va donc y appliquer la rythmique “feu de camp”. Si par exemple on lui appliquait une rythmique reggae, on aurait la même harmonie mais une production sonore bien différente. La notion de rythmique est donc bien étroitement reliée à celle de style musical.

Voici ce que devient la partition avec les accords :

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - Exemple avec une suite d'accords (1/2)

Les bases indispensables pour comprendre les RYTHMIQUES à la guitare - Exemple avec une suite d'accords (2/2)

La structure de la partition reste identique. Ce qui change par rapport à la version à une seule note :

  • Sur la portée et la tablature, il y a cette fois les notes des accords.
  • Les accords sont également affichés sous forme de diagramme.
  • Au-dessus de la tablature, des symboles indiquent dans quel sens on va gratter les cordes (au médiator en général).

Petit rappel si nécessaire, des symboles indiquant le sens du coup de médiator sur une tablature ou une partition :
Symbole du sens du coup de médiator sur une tablature

Le mouvement peut s’énoncer ainsi pour chaque mesure : BAS BAS HAUT HAUT BAS HAUT.

En n’utilisant que des croches (en liant 2 croches pour remplacer les noires), on a une représentation plus “parlante” de cette rythmique et des mouvements du médiator :

Le battement feu de camp avec croches liées

Sur cette représentation, il est plus facile d’identifier la première partie du temps, indiquée par un chiffre, et la seconde partie du temps, indiquée par un “et”.

On parle d’un battement “à la croche”, ce qui veut dire que les mouvements du médiator sont basés sur la durée d’une croche :

  • le mouvement aller du médiator (sur les chiffres) dure une croche,
  • le mouvement retour (sur les “et”) dure aussi une croche.
Rappel. Si les termes “croche”, “noire”, “ronde” etc. ne vous parlent pas, lisez l’article Comment indiquer la durée des notes et des silences.

Si l’on traduit en chiffres et en “et” le mouvement, on obtient : “1 (et) 2 et (3) et 4 et”.

Le “et” et le “3” entre parenthèse ne sont pas joués : le médiator fait le mouvement mais ne va pas toucher les cordes.

A vous de jouer !
Étape 1 : Commencez par jouer les accords |Dm|G7|C|F| dans l’ordre et sans écouter la partition, jusqu’à ce que vous soyez capable de les enchaîner avec une fluidité parfaite.
Étape 2 : Quand vous arrivez à bien les enchaîner, jouez-les en même temps que la partition. Pour faire vraiment “chanson”, vous disposez d’une version avec orchestre (répétée 5 fois au lieu de 2 pour vous laisser le temps de prendre du plaisir à jouer les accords !). Vous pouvez entendre seulement l’orchestre en désactivant la guitare via l’icône représentant une table de mixage (juste à gauche de l’icône métronome).

Rythmique à 60 BPMRythmique à 120 BPMRythmique à 120 BPM + orchestre

Concernant les notes des accords, vous n’avez pas besoin de vous occuper des couleurs dans cet article, mais pour ceux que cela intéresse, en voici la signification :

  • fondamentale (la note qui donne son nom à l’accord)
  • tierce majeure
  • quinte juste
  • septième mineure

 

Si vous voulez apprendre des rythmiques de chansons, voici le cours qu’il vous faut. Vous y apprendrez comment accompagner 10 tubes incontournables et à généraliser cette connaissance à toutes les chansons…
Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile avec les couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?