Comparatif des 6 gammes les plus courantes : 1 majeure, 3 mineures et 2 pentatoniques

Comparatif : la gamme majeure, les trois gammes mineures et les deux pentatoniques

Pour les guitaristes débutants, et parfois ceux qui sont plus avancés, la connaissance des gammes reste assez floue. Il est pourtant très simple, à l’aide de quelques schémas en couleur, d’éclaircir ces notions fondamentales.

Voici donc un comparatif de la structure des gammes les plus couramment utilisées, à savoir : la gamme majeure, les gammes mineures (naturelle, mélodique et harmonique) et les gammes pentatoniques (mineure et majeure).

Savoir ce qui différencie une gamme d’une autre est intéressant car cela permet de « basculer » facilement d’une gamme à l’autre, quand on improvise par exemple. Ou de passer ponctuellement d’une pentatonique (5 notes) à une gamme heptatonique (7 notes) sans avoir nécessairement en tête les motifs de ces dernières.

Un article essentiellement visuel, sans blabla inutile !

Si la notion d’intervalle ne vous est pas familière, vous devriez sérieusement envisager de lire l’article Indispensable : mémorisez les intervalles sur votre guitare (1ère partie : intervalles le long d’une corde) avant de poursuivre votre lecture !

Gammes majeure et pentatonique majeure

Points communs et différences

Deux notes les différencient : la quarte juste et la septième majeure. Vérifiez-le sur les deux schémas ci-dessous :

Gamme pentatonique majeure

Gamme pentatonique majeure

Application pratique

Quand vous improvisez avec la pentatonique majeure, pour ajouter ponctuellement des notes de la gamme majeure, il suffit donc de jouer la note située :

Une case à droite de la tierce pour ajouter la class= »quarte »>quarte. Exemple avec le premier motif pentatonique :

Ajoût de la quarte à la pentatonique majeure

Une case à gauche de la tonique pour ajouter la septième majeure. Exemple avec le premier motif pentatonique :

Ajoût de la septieme à la pentatonique majeure

Voilà une façon de jouer la gamme majeure en ne connaissant que les motifs de la pentatonique !

Évidemment, cela implique de savoir où se trouve la tierce et la tonique ! C’est là que les couleurs sont bienvenues, comme dans les fiches « Structure et positions de jeu des principales gammes » :

Gammes majeure et mineure naturelle

Des gammes relatives

Vous le savez sans doute déjà : ce sont des gammes relatives. Cela veut dire qu’elles sont formées des mêmes notes et que seul leur « point de départ » change.

La gamme mineure naturelle est la gamme qui démarre sur la sixte de sa gamme majeure relative :

La gamme mineure naturelle démarre à la sixte de la gamme majeure relative

Et inversement, la gamme majeure démarre sur la tierce de sa gamme mineure relative :

La gamme majeure démarre à la tierce de sa gamme mineure relative

Et c’est bien sûr la même chose pour les gammes pentatoniques : vous pouvez le vérifier sur des schémas équivalents dans l’article Comment passer d’une gamme à sa gamme relative par un simple déplacement sur le manche.

Points communs et différences

D’un point de vue intervalles, voici les tableaux comparatifs :

Gamme pentatonique majeure

Gamme mineure naturelle

La gamme mineure porte bien son nom puisque, par rapport à la gamme majeure, trois notes sont « minorées » d’un demi-ton : la tierce, la sixte et la septième, qui deviennent mineures. Vous le savez sans doute, c’est parce que la tierce est mineure qu’une gamme ou un accord sont dit « mineurs ».

Gammes mineure naturelle et pentatonique mineure

Points communs et différences

Gamme mineure naturelle

Gamme pentatonique mineure

Comme vous pouvez le voir sur les schémas ci-dessus, les deux notes qui les différencient sont la seconde majeure et la sixte mineure.

Application pratique

Même principe que pour la penta majeure : quand vous improvisez avec la pentatonique mineure, pour ajouter ponctuellement des notes de la gamme mineure naturelle, il suffit de jouer la note située :

  • Une case à gauche de la tierce pour ajouter la seconde.
  • Une case à droite de la quinte pour ajouter la sixte mineure.

Comme vous avez certainement compris le principe, on se passera de schéma cette fois !

Gammes mineures naturelle, harmonique et mélodique

Nous prendrons la gamme mineure naturelle comme gamme de référence.

Points communs et différences

Gamme mineure naturelle

Gamme mineure harmonique

Gamme mineure mélodique

De la gamme mineure naturelle à la gamme mineure harmonique, la septième devient majeure.

Et pour passer de la la gamme mineure harmonique à la gamme mineure mélodique, la sixte devient majeure. Ce qui fait que cette dernière a deux notes de différence par rapport à la gamme mineure naturelle.

Laquelle de ces trois gammes mineures a seulement une note de différence avec la gamme majeure ? Regardez à nouveau le schéma de la gamme majeure :

Gamme pentatonique majeure

Eh oui, c’est la gamme mineure mélodique : déplacez simplement la tierce pour passer de l’une à l’autre.

 

Ces planches sur les principales gammes pourraient vous intéresser…
Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi
Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « Et la théorie devint plaisir ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account