Guitare - Quelques notions à apprendre par cœur, une fois pour toutes

Voici quelques notions qu’il vaut mieux apprendre par cœur une fois pour toutes : elles vous seront utiles durant toute votre vie de guitariste. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive !

Si vous commencez tout juste la guitare, il est probable que certains paragraphes ne vous “parleront” pas encore, mais revenez les lire de temps en temps, car ils vous serviront tôt ou tard…

1. La correspondance entre les notations latine (do, ré…) et anglo-saxonne (A, B…)

Elle est rappelée en bas des pages de tous nos manuels :

Equivalence notation française et internationale (anglo-saxonne)

Les couleurs utilisées ici sont dites “absolues”. Cela veut dire que les Do sont toujours en rouge, les Ré toujours en marron, etc. et ce, quelle que soit la tonalité.

Pour en savoir plus sur les couleurs “absolues” et “relatives”, lisez l’article A propos des couleurs utilisées sur guitare-et-couleurs.com.

2. Le nom des cordes à vide

C’est facile, de la plus grave à la plus aigue (en couleurs absolues) :

Nom des cordes à vide (accordage standard)

Si ce n’est pas assez concret pour vous, voici ce que ça donne sur un manche de guitare classique :

Nom des cordes à vide sur guitare classique

3. Le nom des notes sur les cordes de Mi, La et Ré

Commencez par retenir au moins le début du manche (cases 1 à 5) :

Les notes sur les cordes graves (cases 1 à 5)

Notez que, pour alléger le schéma, seules les notes non altérées sont représentées (c’est à dire pas les dièses / bémols).

Voici à nouveau la correspondance entre les couleurs et les notes :

Equivalence-notations.png

Ce cours sur la connaissance du manche pourra vous aider à les mémoriser, grâce à de redoutables moyens mnémotechniques.

A quoi cela vous servira-t-il ?

Cela vous servira à plein de chose, comme par exemple à retrouver le nom de tous les accords barrés dont la fondamentale se trouve sur l’une de ces cordes.

Cette notion est approfondie dans différents articles du blog, comme par exemple Comment créer de nouveaux accords à partir de ceux que vous connaissez (1. Le barré).

Voici trois exemples d’accords majeurs dont les fondamentales sont jouées par l’une des trois cordes Mi, La ou Ré à vide (les cordes jouées à vide dans ces accords sont en haut du diagramme) :

E majeur à la guitare
fondamentale sur la corde de Mi
A majeur à la guitare
fondamentale sur la corde de La
D majeur à la guitare
fondamentale sur la corde de Ré

Quand vous les déplacerez sur le manche (en faisant un barré), c’est la note sur laquelle se trouvera la fondamentale (en noir) qui donnera son nouveau nom à l’accord ainsi formé.

Les couleurs utilisées pour les accords sont les couleurs dites “relatives”. Elles présentent l’avantage d’être identiques quel que soit l’endroit du manche où vous déplacerez les accords. Elles ne sont pas (comme les couleurs absolues) associées à une note mais à une valeur d’intervalle : fondamentale, tierce, quinte

Pour maîtriser durablement les accords à la guitare, vous pouvez lire ce cours fondamental sur les accords.

4. Le cycle des quintes/quartes

C’est déjà un peu plus avancé comme notion. Mais cette connaissance est indispensable si vous voulez aller assez loin… En plus, c’est facile : quand on en connaît une, on connaît l’autre, car ce sont les mêmes notes mais dans l’ordre inverse…

Pour en comprendre l’intérêt, vous pouvez lire l’article Le cycle des quintes : comprenez et utilisez cet outil d’une incroyable richesse.

Cycle des quartes :

B – E – A – D – G – C – F
ou en notation latine :
Si – Mi – La – Ré – Sol – Do – Fa

Cycle des quintes :

F – C – G – D – A – E – B
ou en notation latine :
Fa – Do – Sol – Ré – La – Mi – Si
Parmi nos différentes publications, en voici deux qui facilitent la compréhension de ces notions et en proposent des applications…
Notre cours sur la connaissance du manche utilise le cycle des quintes et au cycle des quartes (représentés en couleur et de façon très “parlante”) pour vous aider à retrouver en un temps record le nom de n’importe quelle note sur le manche !
Dans notre cours sur la composition, la représentation en couleur des cycles des quartes/quintes en facilite la mémorisation. Une de leur application pratique : l’identification de la tonalité d’un morceau, indispensable quand on veut jouer avec d’autres, composer ou improviser.
Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité