Comment transposer une grille d’accords en… comptant sur ses doigts !

Comment transposer une grille d’accord en… comptant sur ses doigts !

Transposer un morceau, cela veut dire le jouer dans une autre tonalité, par exemple parce qu’elle inclura des accords plus faciles à jouer pour vous ou qu’elle conviendra mieux à la tessiture du chanteur.

Exemple :

  • Knockin’ On Heavens Door de Bob Dylan est en Sol majeur. Dans cette tonalité, les accords sont G, D, Am, G, D, C.
  • Si vous voulez le jouer en Do majeur, la grille d’accord transposée deviendra : C, G, Dm, C, G, F.

Comment trouver la nouvelle grille ?

Dans l’article Comment adapter la grille d’accords d’une chanson (en la transposant ou avec un capodastre) nous avons vu comment y parvenir à l’aide du tableau des intervalles (il est d’ailleurs conseillé de le lire ou le relire pour mieux profiter de ce qui suit).

Mais il y a une façon plus rapide d’y arriver, simplement en comptant sur ses doigts. C’est certainement celle que vous adopterez en pratique quotidienne.

Évidemment, on peut aussi se passer des doigts, l’important c’est de savoir où on en est quand on compte !

Pour bien comprendre, il faut d’abord rappeler quelques notions fondamentales…

Les degrés de la gamme majeure

Pour en savoir plus, lisez L’harmonisation de la Gamme Majeure expliquée aux Guitaristes Débutants (et peut-être aux autres aussi !). Cet article en reprend seulement un très court extrait.

A partir des notes de la gamme majeure, on peut construire 7 types d’accords, que l’on appelle des degrés.

Il y a seulement trois natures d’accords de base pour les triades (accords à 3 notes), et quatre pour les tétrades, ce qui est bien pratique à retenir ; en effet, ces degrés ne pourront être que :

  • Majeur, mineur ou m(b5) pour les accords à 3 sons.
  • M7, m7, 7 et m7(b5) pour les accords à 4 sons.

Un peu plus précisément :

Tableau des 7 degrés de la gamme majeure

Si l’on reprend ces degrés (avec les accords à 4 notes, ceux avec la septième) dans un tableau récapitulant toutes les tonalités possibles, on obtient le tableau d’harmonisation de la gamme majeure dont on se sert extrêmement souvent :

Tableau d'harmonisation de la gamme majeure

N.B. : pour alléger le tableau, les toniques altérées (première colonne) sont exprimées seulement en version « bémol ». A vous de les convertir si nécessaire : Réb = Do#, Mib = Ré#, etc. (à faire aussi dans les autres colonnes).

En résumé, pour une tonalité donnée de la gamme majeure, nous disposons de 7 types d’accords que nous pouvons associer de différentes façons afin de créer la grille d’accords d’un morceau.

Pour reprendre l’exemple de Knockin’ On Heavens Door de Bob Dylan, qu’il soit joué en Sol majeur ou en Do majeur, sa grille d’accord sera toujours formée par les degrés I, V, IIm, I, V, IV.

N.B. : Pour indiquer les degrés qui sont mineurs, on peut utiliser des lettres minuscules (ex : IviiiV) ou ajouter un « m » à côté du degré (ex : IVImIImV).

Si vous avez le tableau ci-dessus sous la main, il est alors facile de transposer la grille (en ne prenant ici que les triades) :

Grille Knockin’ On Heavens Door de Bob Dylan en deux tonalités

  • En Sol majeur, vous retrouvez bien G, D, Am, G, D, C.
  • En Do majeur : C, G, Dm, C, G, F.

Si vous n’avez pas le tableau sous les yeux, vous pouvez arriver au même résultat en comptant sur vos doigts…

Transposez la grille d’accords en comptant sur vos doigts

C’est simplissime !

Il faut juste savoir compter jusqu’à 6 (éventuellement 7, mais l’accord de degré vii n’est pas très utilisé, du fait de sa quinte bémol, plus difficile à caser).

La démarche se fait en deux étapes…

Première étape : identifier les degrés

Prenons la grille en La majeur de Get Lucky, de Daft Punk : Bm, D, F#m, E.

Il faut d’abord trouver à quel degré correspond chaque accord.

Pour cela, comptez la gamme majeure depuis La (avec les lettres de la notation anglo-saxonne, habituellement utilisée pour les accords) :

A, B, C, D, E, F, G

Faites-le sans vous soucier de savoir où sont les accords mineurs ou s’il y a des altérations (dièses ou bémols). C’est la position qui compte avant tout.

C’est plus facile par écrit : notez d’abord les accords de la grille puis ajoutez le numéro correspondant en-dessous ou à côté de chaque accord.

Les numéros correspondent bien sûr aux degrés :

Trouver les degré de la gamme de La majeur en comptant

Il n’est même pas indispensable de se rappeler que les degrés I et IV sont majeurs, les autres étant mineurs, puisque cette indication figure dans votre grille Bm, D, F#m, E.

Cela vous permet de trouver en un clin d’œil que :

  • Bm (2) est le degré ii (qui est mineur)
  • D (4) est le degré IV (majeur)
  • F#m (6) est le degré vi (mineur)
  • E (5) est le degré V (majeur)

Deuxième étape : transposer

Cette fois, vous faites la même chose, mais à partir de la tonique (c’est-à-dire la note de base) de la nouvelle tonalité, celle dans laquelle vous voulez transposer la grille. Si vous souhaitez transposer en Do majeur, ce sera donc Do.

Pour transposer la grille Bm (2), D (4), F#m (6), E (5) vous allez donc compter 2, 4, 6 puis 5 à partir de Do :

Trouver les degré de la gamme de Do majeur en comptant

En Do majeur, la grille devient donc : Dm (2), F (4), Am (6), G (5), qui est éventuellement plus facile à jouer pour un débutant qui ne connaît pas forcément Bm ou F#m (même chose si vous jouez avec un pianiste débutant, qui n’aura ici que des accords sans touches noires).

Facile, non ? Avec l’habitude, cela va très vite.

Application pratique. Trouvez la grille de Knockin’ On Heavens Door (G, D, Am, G, D, C en Sol majeur) dans d’autres tonalités puis vérifiez sur le tableau. Même chose pour la grille de Get Lucky (Bm, D, F#m, E en La majeur). Et pour toute les grilles majeures que vous voulez !

Et si la tonalité est mineure ?

C’est exactement le même principe.

Vous n’avez pas besoin de connaître les degrés de la gamme mineure, en tout cas pas pour transposer en comptant sur vos doigts.

Mais cela ne peut pas vous faire de mal de la comprendre : voir l’article déjà mentionné L’harmonisation de la Gamme Majeure expliquée aux Guitaristes Débutants.

En pratique :

  1. Vous comptez les accords à partir de la tonique de la tonalité de départ (par exemple, en Mi mineur, la tonique sera Mi) et vous attribuez un numéro à chaque accord de la grille.
  2. Puis, vous comptez à partir de la tonique de la nouvelle tonalité (par exemple La si vous voulez transposer en La mineur) et vous remplacez la accords de la grille initiale par ceux que vous trouvez à la position correspondante.

Simple, n’est-ce pas ?

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dix-huit − 8 =

 

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi
Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile grâce aux couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account