Le cycle des quintes : comprenez et utilisez cet outil d’une incroyable richesse (épisode 1)

Le Cycle des quintes et la guitare - épisode 1
Le Cycle des quintes est un concept tellement riche, puissant et indispensable à tout musicien que nous allons lui consacrer une série d’articles.

Il y a déjà pas mal d’articles sur le sujet, mais ils ne sont pas toujours d’un abord facile.

Essayons donc, dans cette série d’articles, de clarifier au maximum les choses, en avançant très progressivement…

A quoi peut vous servir le cycle des quintes ?

A une foule de choses, comme :

  • comprendre la relation entre les douze degrés de l’échelle chromatique
  • comprendre l’accordage de la guitare et retrouver le nom des notes sur le manche
  • trouver la tonalité d’un morceau et son armure
  • trouver toutes les notes des gammes majeures et mineures dans une tonalité donnée
  • trouver les gammes relatives
  • trouver tous les degrés des mêmes gammes, ainsi que leur structure
  • trouver les tons voisins pour moduler (c’est-à-dire changer de tonalité) facilement
  • composer ou improviser avec des suites d’accords très efficaces
  • substituer des accords pour enrichir une grille
  • transposer un morceau d’une tonalité à une autre
  • et bien d’autres choses encore selon votre inspiration et votre créativité !

C’est un outil hautement polyvalent dans lequel on peut s’intéresser aux notes, aux accords, aux tonalités ou encore aux gammes selon le point de vue que l’on veut privilégier.

Parlons d’abord des quintes !

Il s’agit de l’intervalle de quinte juste qui sépare deux notes d’une « distance » de 3 tons 1/2. Soit 7 frettes sur le manche de la guitare, chaque frette représentant 1/2 ton :

Intervalle de quinte juste sur une corde du manche de guitare

Si l’on prend les notes de la gamme (Do, Ré, Mi, Fa, etc.) et qu’on les aligne par intervalle de quinte, on obtient la succession suivante (vous comprendrez plus loin pourquoi on commence par Fa) :

Les notes par succession de quinte

S’il y a une chose à connaître par cœur, c’est bien cette succession Fa – Do – Sol – Ré – La – Mi – Si.

Vous pouvez remarquer qu’il suffit de compter « 5 » pour trouver la note qui suit. Deux exemples…

En comptant 5 à partir de Do, on obtient Sol :

La quinte de Do est un Sol

En comptant 5 à partir de Ré, on obtient La :

La quinte de Ré est un La

et ainsi de suite…

A partir de maintenant, pour gagner de la place, les notes seront représentées par des lettres (notation anglo-saxonne). Si vous ne connaissez pas cette notation, voici un tableau d’équivalence :

Equivalence notation française et notation anglo-saxonne

Pourquoi parle-t-on de « cycle » des quintes ?

Parce que si l’on continue de compter, on va finir par revenir au point de départ, si toutefois l’on prend soin d’ajouter des altérations aux notes pour maintenir l’intervalle de quinte juste :

Succession de quintes en ligne

ce qu’il est plus parlant de représenter sous une forme de circulaire, qu’on appelle aussi « roue des quintes » :

Roue des quintes 1

Maintenant, on peut donner une définition du cycle des quintes : une progression de 12 quintes justes qui se boucle sur elle-même.

Vous pouvez remarquer que toutes les notes de la gamme majeure que l’on apprend à l’école (Do, Ré, Mi…) se retrouvent dans les 7 premières notes du cycle (dans le désordre).

Et si l’on prend les 12 notes du cycle, on a (toujours dans le désordre) les notes de la gamme chromatique (Do, Do#, Ré, Ré#, …)., qui est en quelque sorte la mère de toutes les gammes occidentales, puisque elles sont toutes formées d’une partie de ces notes.

Le cycle des quintes sur la guitare

La progression des notes selon le cycle des quintes

Regardez sur ce schéma du manche comment les notes se répartissent sur les deux cordes graves (les flèches représentent un intervalle de quinte juste).

Si vous avez appris par cœur la succession F – C – G – D – A – E – B, ce qui est vraiment indispensable pour tous les musiciens (et heureusement très facile !), vous saurez facilement les retrouver.

Progression des notes en quintes justes sur les deux cordes graves du manche

Voilà un excellent moyen de vous entraîner à retrouver le nom des notes sur les deux cordes graves. Et ce n’est pas vrai que pour les deux cordes graves !

Observez ce schéma du manche (les dièses ne sont pas mentionnés pour que l’affichage soit plus confortable) et identifiez d’autres « zig-zag » de quintes justes entre différentes paires de cordes :

Manche guitare en couleurs absolues

N.B. : Dans le manuel de notre Outil Cercle des quintes, vous trouverez les cinq planches illustrant cette répartition des notes par quinte sur le manche.

L’accordage standard de la guitare

Des cordes aiguës vers les cordes graves, l’accordage standard comporte les notes à vide suivantes :

E – B – G – D – A – E

L'accordage standard de la guitare

En partant des cordes aiguës, toutes ces notes sont séparées par un intervalle de quinte juste, sauf entre les cordes de Si et Sol, où l’on a une quinte augmentée (donc 1/2 ton en plus).

Si l’on veut ne faire apparaître que des quintes justes, il faut reculer d’un 1/2 ton la note située sur la corde de Sol (ou avancer d’1/2 ton la note située sur la corde de Si) :

Accordage standard de la guitare (quintes)

Ce qui va se traduire sur le schéma du manche par ce décalage :

Décalage corde de Si pour rattraper la quinte juste

On retrouve bien les 6 premières notes du cycle de quintes :

F – C – G – D – A – E

Là encore, vous pouvez exploiter la connaissance du cycle des quintes, pour retrouver le nom de n’importe quelle note sur le manche de la guitare.

Si par exemple vous partez de la case 3, donc de la note G, vous obtenez :

Trouver le nom des notes sur le manche en comptant les quintes justes à partir de la note G

Autre exemple, en partant de la case 5, donc de la note A :

Trouver les notes sur le manche en comptant le cycle des quintes à partir de A

Pour retrouver le nom de n’importe quelle note sur le manche, vous n’avez donc que deux choses à retenir :

  • le nom des notes sur la corde de E aigu. Facile : il vous suffit de savoir que la note à vide est E et ensuite, vous comptez la gamme (E, F, F#, G…).
  • l’ordre de succession des notes par intervalle de quinte : F – C – G – D – A – E – B – F#…

Il ne vous reste plus qu’à vous entraîner sur votre guitare et à vérifier vos réponses sur le manche ci-dessus 😉

Dans la seconde partie de cette série, vous découvrirez de nouvelles applications du cycle des quintes.

En attendant :

  • apprenez-le par cœur si vous ne le savez pas encore
  • entraînez-vous à retrouver le nom des notes sur le manche de la guitare, des deux façons décrites dans cet article.

Amusez-vous bien et à bientôt 😉

Cet article est un court extrait de la méthode associée à notre tout nouvel « outil » : Le Cercle des Quintes à la sauce Guitare-et-couleurs.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi
Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile grâce aux couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Pin It on Pinterest

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account