Un petit exercice pour vous aider à mémoriser le nom et la valeur des intervalles

Imprimez cette page et complétez la valeur des intervalles ci-dessous (correction en bas de page). Attention, je ne les ai pas mis dans l’ordre (ce serait trop facile !!!).

Si vous avez lu ce cours sur la composition, vous connaissez des moyens de retrouver la plupart de ces valeurs en un clin d’œil…

Connaître la valeur des intervalles (ou savoir la retrouver) est une base indispensable pour progresser en musique.


Correction

Cette fois, c’est dans l’ordre !


Quelques précisions utiles…

Question : pourquoi appelle-t-on une octave « octave » ?

Parce qu’elle est l’intervalle séparant huit degrés (octo = 8) dans l’échelle diatonique (do – ré – mi – fa – sol – la – si – do).

Et quelle est la valeur de l’octave ?

6 tons et pas 8 comme le suggère le préfixe « octo » ! Curieux, non ? Mais tout s’explique simplement. Si vous prenez la gamme majeure, les 8 degrés qui la constituent sont répartis ainsi :

ton – ton – 1/2 ton – ton – ton – ton – 1/2 ton

Le total fait bien 6 tons.

Oui, et alors, ça nous avance à quoi ? Il vous suffit d’ajouter 6 aux intervalles de base pour retrouver facilement les intervalles redoublés.

Exemple : si la quarte juste est située à 2 tons 1/2 de la tonique, son redoublement à l’octave (onzième juste) sera située à 2 tons 1/2 + 6 = 8 tons 1/2 de la tonique. C’est toujours ça de moins à apprendre par cœur !

En plus, vous pouvez facilement retrouver le nom des intervalles redoublés les plus souvent utilisés avec le tableau ci-dessous :

Tableau des intervalles

Enfin, vous avez certainement noté que la note redoublée est la même que son homologue située une octave en-dessous (un Do est toujours un Do une octave plus haut : évident, Monsieur de La Palisse !).

Donc vous aviez compris que, par exemple, si la quarte juste de Do est Fa, la onzième juste sera évidemment Fa !

 


Les deux systèmes de couleurs absolues et relativesNote : les couleurs utilisées dans le tableau ci-dessus sont les couleurs dites « relatives ». Pour en savoir plus sur les couleurs « absolues » et « relatives », reportez-vous à l’ebook gratuit Présentation des deux systèmes de couleurs.

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
2 Commentaires
  1. Mammoliti 3 années Il y a

    Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par email.

    • Auteur
      Guitare-et-couleurs 3 années Il y a

      Bonjour Mammoliti,

      Pour être informé de la sortie des nouveaux articles, vous avez deux solutions :

      1/ Cocher la case « Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par email. » ci-dessous (sous le bouton « PUBLIER LE COMMENTAIRE »)

      2/ Vous inscrire à la newsletter. Vous pouvez le faire via le formulaire situé en haut à droite de cette page si vous êtes sur PC. Si vous naviguez sur mobile, il faudra descendre en bas de la page pour le retrouver. Sinon, vous pouvez aussi aller directement à la page https://guitare-et-couleurs.com/newsletter/

      Merci et à bientôt !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

trois + 10 =

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile grâce aux couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account