Débutants, par quoi commencer ? Cliquez ici !

Remplacer des accords barrés difficiles par des accords plus faciles à jouer

Jouer des accords barrés fait partie des compétences incontournables du guitariste. Si vous essayez encore de les éviter, sachez que vous n’y échapperez pas !

Cet article n’a donc pas pour but de vous apprendre à éviter les barrés mais au contraire de vous inviter à être ami(e) avec eux. Et, quelle est la condition sine qua non pour devenir amis ? Apprendre à se connaître !

Ce qui suit intéressera aussi bien les débutants, qui y trouveront des solutions pour jouer des barrés compatibles avec leur niveau du moment, que les plus avancés qui y découvriront peut-être de nouvelles façons de jouer un accord qu’ils pensaient connaître à fond.

Nous verrons qu’on a toujours la possibilité de modifier des accords barrés standards pour obtenir des formes :

  • plus faciles à jouer que d’autres,
  • et dont la sonorité est plus intéressante que d’autres en fonction du contexte.

La formation d’un accord barré

Pour les 100% débutants, commençons par un petit rappel sur la formation des accords barrés à la guitare…

Un accord barré est un accord simple (mineur, majeur, septième, etc.) que l’on a déplacé sur le manche de la guitare.

L’index qui fait le barré sert à plaquer les notes qui étaient jouées à vide dans l’accord simple de départ. Il faudra donc toujours un doigt supplémentaire dans l’accord barré par rapport à l’accord simple dont il découle.

Si vous n’avez aucune notion sur ce sujet, lisez l’article Comment créer de nouveaux accords à partir de ceux que vous connaissez (1. Le barré) avant d’aborder la suite. Vous y comprendrez le principe de la formation d’un barré et comment trouver son nom.

Les accords barrés ne sont pas tous faciles à jouer

Prenons les diagrammes de quelques accords majeurs simples que tout le monde connaît :

Accords simples transformables en accords barrés

On pourrait bien sûr faire la même démonstration avec d’autres formes d’accords simples : mineurs, septièmes, etc.

En principe, chacun de ces accords peut être transformé en barré (sauf pour D qui n’a qu’une note à vide, rendant le barré inutile).

Essayez de plaquer chacun de ces accords barrés à différents endroits du manche et vous constaterez vite que certains sont plus faciles à jouer que d’autres.

Commençons par un accord barré en forme de C

Accords barrés forme de C

Essayez de le jouer et vous constaterez que ce n’est pas évident sans un bon entraînement, surtout en haut de manche où les cases sont très larges. Et même avec de l’entraînement, ça reste compliqué dès que le tempo augmente. Quant à ceux qui ont un auriculaire court ou insuffisamment puissant, ils auront du mal même à tempo lent !

L’accord barré en forme de A est plus accessible

Accords barrés forme de A

… mais pas dans toutes les situations :

  • Plus difficile sur une guitare folk, où les cordes sont plus tendues que sur une guitare électrique.
  • De plus en plus compliqué au fur et à mesure que l’on avance sur le manche, vu que les cases deviennent de plus en plus étroites.
  • Et pas évident à peu près partout si l’on a de gros doigts !

Pour l’accord barré en forme de G, c’est pire que pour celui de C

Accords barrés forme de G

Essayez et vous verrez qu’il est quasiment impossible à jouer tel quel.

Le seul accord barré qui soit vraiment facile, c’est le barré de E

Accords barrés forme de G

Ce n’est pas pour rien qu’il est très largement utilisé !

Mais même lui, il n’est pas facile pour tout le monde : par exemple pour faire un F barré en haut de manche, où les cases sont plus larges et les cordes plus tendues.

Une vraie torture pour les débutants !

Et l’accord barré en forme de D ?

Eh oui, c’était un piège. D n’ayant que 4 notes, pas besoin de faire un barré !

Mais même en n’étant pas barré, la forme déplacée de D n’est pas facile à jouer pour tout le monde surtout en haut de manche où les cases sont très larges :

Accord déplaçable forme de D

Avec beaucoup d’entraînement (et si le tempo n’est pas trop rapide), vous finirez peut-être par réussir à jouer proprement certaines des formes ci-dessus, mais vous n’y prendrez pas forcément un grand plaisir. Or, si l’on joue de la guitare, c’est quand même pour se faire plaisir et aussi pour produire un son agréable à entendre !

Eh bien réjouissez-vous : vous trouverez dans cet article des solutions pour inventer d’autres variantes d’un accord barré compliqué, qui seront à la fois plus faciles à jouer et plus agréables à entendre. Perspective sympathique, n’est-ce pas ?

Comment remplacer des accords barrés difficiles par des accords plus faciles et qui sonnent bien

Si vous en trouvez qui sont trop difficiles pour votre niveau du moment ou simplement pour un meilleur confort de jeu, pour obtenir une sonorité différente ou encore pour faciliter la transition avec d’autres accords, vous avez au moins deux possibilités :

  • remplacer des accords barrés difficiles par des barrés plus faciles,
  • remplacer des accords barrés (difficiles ou pas) par des accords non barrés.

Ce que vous devez absolument savoir sur les accords

N.B. Les “non débutants” peuvent éventuellement passer cette partie

Les accords sont habituellement notés en lettres (notation internationale). Si vous ne la connaissez pas encore, voici un tableau indiquant la correspondance entre la notation française (Do, Ré, Mi…) et la notation internationale (A, B, C…) :
Notes de musique : correspondance notation internationale/notation française

Pour transformer un accord en une autre variante sans altérer sa nature, il est indispensable de comprendre sa structure et la nature des intervalles entre les notes qui le composent.

De quoi sont formés les accords ? De notes, bien sûr. Mais ce qui fait qu’un accord a une sonorité spécifique, c’est la distance des notes les unes par rapport aux autres. Cette distance s’appelle “intervalle”.

Pour calculer une distance, il faut obligatoirement un point de départ. Pour les accords, le point de départ est une note appelée fondamentale.

Les intervalles de toutes les autres notes sont calculés par rapport à cette note de référence qu’est la fondamentale.

C’est la fondamentale qui donne son NOM à l’accord. Par exemple, pour l’accord Do majeur (C en notation anglo-saxonne), la fondamentale est la note Do.

Les autres intervalles donnent sa NATURE à l’accord.

Pour construire un accord, il faut assembler un minimum de trois notes.

Un accord majeur, que nous prenons comme exemple dans cet article, est composé des trois notes suivantes :

  • Une Fondamentale, qui lui donne son nom. Par exemple, dans l’accord Ré majeur (D), la fondamentale est Ré.
  • Une Tierce majeure, qui se trouve à 2 tons de la fondamentale, soit 4 cases sur le manche. C’est parce que la tierce est “majeure” que l’accord est dit “majeur” lui aussi.
  • Une Quinte juste, qui se trouve à 3 tons 1/2 de la fondamentale, soit 7 cases sur le manche.
Pour approfondir votre connaissance des accords, vous pouvez lire entre autres l’article Les bases indispensables pour comprendre les ACCORDS à la guitare.

Tout cela pour en arriver à la conclusion suivante : pour jouer un accord barré majeur d’une autre façon, vous devez savoir exactement où se trouvent sur le manche sa fondamentale, sa tierce majeure et sa quinte juste.

Et vous avez de la chance d’être sur guitare-et-couleurs, car nous avons plein d’outils pour vous y aider. Le dernier en date au moment de la rédaction de cet article (Les intervalles sur la guitare : l’arme secrète du guitariste !) est très puissant et vous aidera à sortir du flou dans lequel se trouvent de nombreux guitaristes en matière de repérage des intervalles sur le manche.

Illustrons cela par quelques exemples…

Transformer un accord barré en forme de A

En partant du diagramme générique de l’accord (autrement dit de sa forme déplaçable), on peut :

  • enlever des notes,
  • et éventuellement en ajouter.

Si l’on enlève la quinte juste de la corde n°1 (corde de Mi aigu), on n’a plus que quatre notes à jouer :

Transformer un accord barré en forme de A - Exemple 1

Cette forme permet plusieurs possibilités de doigté : aucun barré, barré dans la seconde case, barré dans les deux cases. Il n’y a pas de règle, c’est une histoire de confort personnel.

Si par exemple vous voulez jouer un E majeur avec cette forme, il faut la placer sur le manche de façon à ce que le rond noir de la fondamentale corresponde à la note Mi. C’est le cas en case 7 (vérifiez-le sur le schéma des notes ci-dessus) :

Transformer un accord barré en forme de A - Exemple 2 (E majeur)

Évidemment, cela implique de savoir où sont les notes sur le manche. Pour cela, il y a un cours incontournable :

Mais si vous n’avez pas encore étudié ce cours, vous pouvez vérifier l’emplacement des notes Mi (et des autres aussi !) sur ce schéma du manche (pour ne pas l’alourdir, seules les notes non altérées par un dièse ou un bémol sont affichées) :

Les Notes sur le Manche de la Guitare - Manche réaliste de 24 cases
Pour savoir où placer un accord barré, il faut identifier la fondamentale sur le manche

Vous pouvez vérifier qu’on trouve bien la note Mi en case 7 sur la corde n°5 (corde de La).

Dans cette variante de l’accord de départ, c’est toujours la fondamentale qui est la plus grave (on parle d’ailleurs d’état fondamental pour décrire cette forme).

Mais cela n’a rien d’obligatoire et l’on peut très bien avoir une forme dite renversée de l’accord, où l’une de ses autres notes sera “à la basse” : en plus de produire des diagrammes plus simples à jouer, vous obtenez différentes sonorité, qui peuvent être plus intéressantes en fonction du contexte.

La fondamentale n’est pas toujours nécessaire, notamment en groupe, où elle est déjà jouée par le bassiste.

Repartons de la forme complète :

Transformer un accord barré en forme de A - Exemple 3

Dans les diagrammes 2 et 3, c’est la quinte qui est “à la basse”. Et dans le dernier diagramme, c’est la tierce.

Et pour ce dernier (qui sonne bien, n’est-ce pas ?), on n’a pas seulement enlevé des notes mais on en a aussi ajouté une qui ne figurait pas dans la forme de départ. Comment savoir où placer la tierce ajoutée ?

Soit vous savez déjà qu’elle est 2 tons (donc 4 cases) après la fondamentale qu’elle remplace, soit vous avez sous la main ce schéma (extrait du cours d’entraînement aux intervalles mentionné plus haut) :

Triades majeures sur un schéma générique du manche

Regardez bien ce schéma et vous retrouverez le quatrième diagramme… ainsi que 100% des autres diagrammes d’accords majeurs qu’il est possible de jouer sur un manche de guitare !

Si l’on reprend notre idée de jouer des accords E majeurs avec ces formes renversées, on peut les positionner comme indiqué sur ces diagrammes :

Transformer un accord barré en forme de A - Exemple 4 (E majeur)

Quand la quinte (ici la note B) est à la basse, on l’indique par “/B”. Et quand la tierce est à la basse (ici la note G#), on ajoute “/G#” au nom de l’accord.

Au fait, vous aviez remarqué ? Sans les couleurs, il serait nettement plus difficile d’identifier les fondamentale, tierce et quinte de ces différentes formes !

A propos des doigtés. A moins de faire des arpèges, il n’est pas évident de ne pas toucher les cordes non jouées, surtout à tempo rapide. Dans ce cas, il est possible de les étouffer en les effleurant avec un doigt disponible ou avec le doigt qui appuie sur la corde voisine et qui va juste se rapprocher de la corde à étouffer pour l’effleurer. A chacun de trouver la solution qui lui convient, en fonction du doigté qu’il a choisi pour chaque accord.

Poursuivons notre démonstration avec d’autres exemples…

Transformer un accord barré en forme de E

Il est possible de conserver les trois composantes de l’accord tout en réduisant le nombre de cordes jouées :

Transformer un accord barré en forme de E - Exemple 1

Dans le diagramme du milieu, on joue l’accord sur 4 cordes. Et vous avez le choix de faire un petit barré ou pas dans la première case. Dans le diagramme de droite, vous ne le jouez que sur 3 cordes et sous forme renversée (tierce à la basse).

Si par exemple vous voulez jouer un F majeur avec cette forme, il faut la placer sur le manche de façon à ce que le rond noir de la fondamentale corresponde à la note Fa. C’est le cas en case 1 (vérifiez-le sur le schéma des notes ci-dessus) :

Transformer un accord barré en forme de E - Exemple 2 (F majeur)

Quand on débute à la guitare et qu’on ne maîtrise pas les barrés, l’accord F majeur, que l’on trouve dans de nombreux morceaux et qui est en général joué comme un barré de E, est souvent source de difficultés. D’autant plus que ce barré est en haut de manche où la tension des cordes est plus grande.

Les deux formes alternatives de cet accord permettent aux débutants de les jouer facilement.

Dans la forme renversée de droite, la tierce majeure est la note La, d’où la précision “/A” dans le nom de l’accord. Elle sera très pratique en groupe, où d’autres musiciens (bassiste, pianiste) pourront jouer la fondamentale Fa dans un registre plus grave.

Transformer un accord barré en forme de G

Le barré de G est quasiment impossible à jouer tel quel, à moins d’avoir des doigts aussi longs que des pattes d’araignées ! La solution consistera à utiliser d’autres formes de barrés ou, si l’on tient à rester dans une zone précise du manche, à enlever des notes au diagramme initial, ce qui va conduire à des formes renversées :

Transformer un accord barré en forme de G - Exemple 1

Si par exemple vous voulez jouer un C majeur avec cette forme, il faut la placer sur le manche de façon à ce que le rond noir de la fondamentale corresponde à la note Do. C’est le cas en case 5 (vérifiez-le sur le schéma des notes ci-dessus) :

Transformer un accord barré en forme de G - Exemple 2 (C majeur)

Le nom des accords renversés rappelle que la tierce majeure est Mi (“/E”) et que la quinte juste est Sol (“/G”).

Transformer un accord barré en forme de C

Dans sa forme initiale, voilà encore un barré qui ne va pas emballer les guitaristes ! En lui enlevant des notes, par contre, on obtient des formes plus intéressantes à jouer :

Transformer un accord barré en forme de C - Exemple 1

Selon votre convenance, vous pouvez conserver ou pas le petit barré.

Si par exemple vous voulez jouer un D majeur avec cette forme, il faut la placer sur le manche de façon à ce que le rond noir de la fondamentale corresponde à la note . C’est le cas en case 2 (vérifiez-le sur le schéma des notes ci-dessus) :

Transformer un accord barré en forme de C - Exemple 2 (D majeur)

Le diagramme du milieu est un renversement sur la tierce majeure (F#) et le diagramme de droite est une renversement sur la quinte juste (A). Il aurait aussi pu être obtenu en enlevant la fondamentale la plus grave à la forme de D bien connue :

Accord déplaçable forme de D

Généralisation à toutes les formes d’accords

Les solutions proposées ci-dessus prennent comme exemple des accords majeurs mais vous pouvez bien sûr faire la même chose avec toute autre forme d’accord.

Et si vous avez en plus des planches pour identifier les intervalles à différents endroits du manche, ça devient un jeu d’enfant.

Voici quelques outils qui vous faciliteront la tâche (au choix)…

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
Et si vous nous donniez VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE ?
En plus de nous faire très plaisir, vos retours nous aident beaucoup à améliorer le site ?
Les commentaires sont faits pour ça... Merci !
(cliquez sur la flèche pour aller directement aux commentaires)
Et si vous nous donniez votre avis sur cet article ?
Guitares, matos ou accessoires : faites-vous plaisir sans vous ruiner !Offrez-vous la guitare de vos rêves !

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité