10 tableaux d’équivalence d’accords : des accords avec les mêmes notes mais des noms différents !

10 tableaux d’équivalence d’accords : des accords avec les mêmes notes mais des noms différents !
En 10 tableaux, découvrez une liste exhaustive (ou presque !) de tous les accords qui, ayant des noms différents, sont malgré tout composés des mêmes notes, d’où la possibilité de substitutions.

Il y a deux grandes familles d’équivalences :

  • les accords dont la nature reste identique (seul le nom de la fondamentale change)
  • les accords dont la nature ET la fondamentale changent

Vous allez tout comprendre en lisant la suite et disposer en 10 tableaux d’une super liste d’équivalences d’accords…

Les accords dont la nature reste identique quand la fondamentale change

C’est le cas, entre autres, des accords septièmes diminués (notés « dim », « 7dim », « ° » ou encore « mb7/b5 ») que nous allons prendre comme exemple. Ce sont des accords où toutes les notes sont diminuées d’un demi-ton (sauf bien sûr la fondamentale).

Prenons par exemple l’accord , tel que vous pouvez le retrouver dans le Dictionnaire d’accords universel :
E diminué

Les couleurs font référence aux intervalles constituant l’accord :
Les intervalles d'un accord diminué

Pour rappel, voici les différentes couleurs utilisées pour représenter les intervalles (si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire par exemple la partie « couleurs relatives » de l’article Gammes, intervalles et degrés : ce que vous devez absolument comprendre !) :
Couleurs relatives des intervalles

Comme vous le voyez sur ce tableau, il y a des intervalles qui portent plusieurs noms (par exemple la tierce mineure a la même valeur de 1,5 tons que la seconde augmentée). C’est pourquoi vous trouverez des notes à deux couleurs sur certains des schémas de cette page.

Avec Mi (E) comme fondamentale, les notes sont :
Les notes de l'accord Edim
Eh bien, que vous preniez n’importe laquelle de ces notes comme fondamentale, vous aurez toujours un accord diminué, formé exactement des mêmes notes.

Autrement dit, E° = G° = Db° = Bb°

Pour le vérifier, il suffit de prendre les schémas des « matrices » G, Db ou Bd.

Les matrices sont des schémas du manche comportant tous les intervalles possibles sur le manche. Il y a douze matrice, une pour chaque tonalité.

Illustrons cela avec la matrice G (cela veut dire que la fondamentale, en noir, est Sol), telle que représentée dans le Dictionnaire d’accords universel. Ensuite, le principe sera le même pour Bb et Db.

Prenons simplement les deux premières cases de la matrice et regardons quelle est la nature des intervalles disponibles aux mêmes emplacements que pour :

Extrait matrice G

Que constatez-vous ?
L'accord Gdim

A côté de la fondamentale G, vous avez bien (à des endroits différents, évidemment) les trois composantes d’un accord diminué :
Les intervalles d'un accord diminué

Nous avons donc à nouveau un accord diminué (cette fois un G°).

Pour ne pas alourdir inutilement cet article, vous n’aurez pas à subir la même démonstration pour Db et Bb, mais le résultat sera similaire. On parle d’accords à intervalles symétriques.

Dans notre exemple, les fondamentales de nos quatre accords sont séparées d’un intervalle de tierce mineure (1 ton 1/2), ce que l’on peut résumer par le schéma cyclique ci-dessous :

Le cycle des accords diminués

Si l’on répète la correspondance E° = G° = Db° = Bb° dans toutes les tonalités, on obtient le tableau suivant, qui se lit horizontalement (comme tous les autres tableaux de cet article) :

Equivalence d'entre les accords diminués

Il y a ainsi un certain nombre d’accords équivalents, qui conservent leur nature même quand la fondamentale (donc le nom de l’accord) change.

Les voici récapitulés dans les tableaux qui suivent (et en bas de cette page, vous pourrez télécharger tous les tableaux de cet article rassemblés dans un ebook PDF)…

Accords 7/5-

Equivalence d'entre les accords 7/5-

Accords 5+

Equivalence d'entre les accords 5+

Accords 11+/5+

Equivalence d'entre les accords 11+/5-

Les accords dont la nature change quand la fondamentale change

Ceux-là sont logiquement plus nombreux que les précédents. On parle alors d’accords à intervalles asymétriques.

Comme précédemment, prenons un exemple à titre d’illustration : l’équivalence entre Em7 et G6.

Voici une version possible de G6, telle que vous pouvez la retrouver dans le Dictionnaire d’accords universel :
Accord G6

Bien sûr, les couleurs font référence aux intervalles constituant l’accord :
Intervalles des accords sixième

Avec G (Sol) comme fondamentale, les notes de l’accord sont les suivantes (facile de les retrouver si vous avez étudié Apprenez facilement le manche de la guitare) :

Les notes de l'accord G6

Vous pouvez chercher ce que devient cet accord à partir des matrices de B (Si), D (Ré) et E (Mi).

Là encore, pour ne pas alourdir l’article, prenons un seul exemple, les trois premières cases de la matrice E :

Extrait matrice E

On peut déduire de cette matrice un accord, ayant pour fondamentale la note Mi et dont les notes occupent les mêmes positions que celles de G6 :

Une version de Em7

Quelle sera la nature de cet accord ? Pour le savoir, il faut connaître les intervalles qui le composent :

Intervalles des accords m7

C’est donc une variante possible de Em7 (ici un renversement avec la tierce à la basse).

Alors que nous avons exactement les mêmes notes (Sol, Si, Ré, Mi), nous avons cette fois deux accords de NOM et de NATURE différents : G6 et Em7.

On choisira une dénomination plutôt que l’autre en fonction du contexte harmonique.

Voici un tableau récapitulant cette équivalence dans les 12 tonalités :

Equivalence d'entre les accords m7 et 6

Et maintenant les autres équivalences selon le même principe…

m7/5- et m6

Equivalence d'entre les accords m7/5- et m6

En passant, voici un petit schéma (qui serait bien sûr différent pour les autres tableaux) permettant de comprendre d’un coup d’œil pourquoi on parle d’accords à intervalles asymétriques :

Exemple d'accords à intervalles asymétriques

Fin de la parenthèse !

9/5- et 9/5+

Equivalence d'entre les accords 9/5- et 9/5+

Majeur et m5+

Equivalence d'entre les accords majeurs et m5+

m7/4, 6/9 et 9/4

Equivalence d'entre les accords m7/4, 6/9 et 9/4

dim9 et 9-

Equivalence d'entre les accords dim9 et 9-

Les tableaux ci-dessus en PDF

Et comme on est sympas, on a complété cet article par un récapitulatif PDF de toutes les équivalences-substitutions d’accords mentionnées.

0,00Ajouter au panier pour télécharger

Tableaux disponibles également sous forme d'ebook PDF
Si vous avez du mal à trouver le nom des accords quand vous avez leurs notes ou, inversement, à trouver leurs notes quand vous n’avez que leur nom (comme dans les tableaux ci-dessus), alors lisez La notation des accords facile, dont une partie de cet article est extrait. La notation des accords facile

Et procurez-vous le Dictionnaire d’accords universel, qui vous fera chausser des « bottes de sept lieues » dans la maîtrise des accords sur le manche. Quand vous l’aurez expérimenté, vous vous demanderez comment vous avez pu vous en passer jusque-là !
Le dictionnaire d'accords universel

 

4 Commentaires
  1. angelo 2 semaines Il y a

    ok merci
    en fait je ne comprenais pas le sens d’écriture non plus, puisque j’aurais plutôt écris C+11#

    Ca veut dire en fait C+( sous entendu la 5+) donc T 3M 5+ 7m 9e 11+ ?

    en tous cas merci tableau très pratique

    • Auteur
      Guitare-et-couleurs 2 semaines Il y a

      Oui, c’est bien ça, puisqu’un accord onzième est sous-entendu aussi septième et neuvième.
      Il y a plein de façons de nommer un accord.
      Plus elle est explicite (par exemple « 5+ » au lieu de « + » tout court), moins il y a de risque de mauvaise interprétation.

  2. angelo 2 semaines Il y a

    oups

    alors sincèrement, il y a tellement d’approche concernant la composition théorique des accords
    exemple je ne comprends pas votre tableaux d’équivalence des accords 11+/5-
    par exemple C 11+ ( ou 5- )
    ca veut dire : do mi solb(fa#) sib ré et D11+ ( ou 5- ) veut dire : ré fa# lab(sol#) do mi
    ( je n’ai pas poursuivi l’analyse )
    en quoi sont t-ils équivalents ? vous soustrayez des notes, ou mon raisonnement n’est pas le bon. tableau fort utile au demeurant.

    • Auteur
      Guitare-et-couleurs 2 semaines Il y a

      Vous avez bien fait de faire ce commentaire, car il nous a permis de déceler une grosse erreur : ce n’est pas 11+/5- mais 11+/5+ !
      On vient de le corriger dans l’article et dans le PDF à télécharger.
      Merci pour votre vigilance !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi
Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile grâce aux couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Pin It on Pinterest

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account