Glossaire des différentes parties de la guitare

Nombreux sont les guitaristes débutants (et même plus avancés) qui ne connaissent pas le nom des différents composants de leur guitare, et de certains des accessoires qui vont avec. Ce lexique devrait vous aider à mieux connaître votre instrument préféré !

Si vous constatez des oublis, signalez-nous dans les commentaires !


Comment prendre en mains votre guitareEt pour commencer, un schéma extrait de Comment prendre en mains votre guitare :

 

Les différentes parties de la guitare

Cliquez sur l’image pour l’ouvrir en meilleure qualité dans une autre fenêtre



 

ABCDEFGHIJKL
MNOPQRSTUVWX

A

Accastillage (hardware en anglais) : l’ensemble des pièces métalliques d’une guitare (mécaniques, vibrato, chevalet dans certains cas…), à l’exception des micros.

Action : hauteur des cordes par rapport à la touche du manche.

Acoustique (guitare) ou guitare sèche : guitare qui amplifie les vibrations des cordes via une caisse de résonance. Ne nécessite aucune alimentation électrique.

Aimant : partie essentielle d’un micro de guitare. Avec son bobinage métallique, chaque aimant engendre, en réponse aux vibrations de la corde qui le surplombe, un champ magnétique à l’origine du son de la guitare.

Alnico : acronyme de ALuminium/NIckel/CObalt, qui sont les métaux entrant dans la composition des aimants de certains micros.

Arch-top : guitare dont la table d’harmonie ressemble à celle des instruments à cordes classiques (violon, violoncelle) : légèrement bombée et percée d’un « f » (donc pas de rosace). Vient de l’anglais « arched » (« bombé ») et s’oppose à flat-top où la table est parfaitement plane. Se dit parfois carved-top si la table a été sculptée dans la masse. Par ailleurs, le manche est incliné par rapport au plan de la table et du chevalet.

Retour aux initiales


B

Barre de réglage ou barre de tension (« truss rod » en anglais) : tige métallique insérée à l’intérieur des manches de guitares électriques, basses et folk permettant de régler la courbure du manche. Elle permet également au manche de résister à la tension élevée des cordes. Ce réglage doit être réservé aux spécialistes sous peine de catastrophes irréparables.

Barrette (barres de ton, frettes ou ligatures) : voir frettes

Bigsby : système de vibrato équipant notamment certaines Gibson/Epiphone. A été inventé par Paul… Bigsby !

Binding : Filet en français. Voir « Filet ».

Bloc-corde : système mécanique placé sur le sillet de tête ou sur le chevalet, empêchant la guitare de se désaccorder en bloquant fermement les cordes grâce à un système de vis.

Bobinage : fil métallique qui entoure l’aimant des micros de guitares ou basses électriques. Le son final du micro dépend à la fois du matériau et de la longueur de ce fil métallique. Il existe des micros à simple bobinage (single coil) ou à double bobinage (humbucker). Ce dernier comporte deux bobines dont la phase est inversée ainsi que deux aimants à la polarité opposée, ce qui annihile les bruits électromagnétiques parasites.

Body : Caisse de la guitare en français. Voir « Caisse ».

Bois (ou essence) : un bois massif sonne généralement mieux qu’un bois en contreplaqué. Mais si la lutherie d’une guitare en contreplaqué est de qualité, elle peut sonner mieux qu’une guitare en bois massif de mauvaise qualité ou de finition médiocre.

Bolt on neck : manche vissé (un manche collé se dit « set neck »).

Bottleneck (goulot de bouteille) : cylindre de verre ou de métal (plus rarement constitué d’autres matériaux comme la céramique) que l’on glisse généralement à l’auriculaire de la main gauche pour obtenir des effets de slide (glissés façon guitare hawaiienne). A l’origine, le bottleneck se constituait du goulot d’une bouteille, d’où son nom. Egalement très utilisé dans la musique blues et country.

Bridge : Chevalet en français. Voir ce mot.

Retour aux initiales


C

Câble : cordon de liaison entre la guitare et l’amplificateur. Plus un câble est blindé, moins il occasionnera de bruits parasites et de souffle. Ne doit pas être trop long pour ne pas perdre en qualité.

Carved-top : voir Arch-top.

Case : espace entre deux frettes (ou barrettes). Chaque case vaut 1/2 ton. Certaines cases sont marquées par des points (ou d’autres figures) qui servent de repère au guitariste.

Caisse : partie inférieure de la guitare dont le rôle est d’amplifier la vibration engendrée par les cordes. On dit aussi « caisse de résonance ». Elle est formée de trois parties : la table d’harmonie (vers l’avant), le fond et des éclisses (les côtés).

Capodastre (ou capo) : petit accessoire qui se place sur le manche de la guitare et qui permet de presser (ou dit aussi « fretter ») simultanément toutes les cordes. Cela permet de changer de tonalité (transposer) sans modifier l’accordage du manche.

Céramique : matériau constitué de métal et de glaise (argile). Très souvent utilisé pour les micros de guitare électrique.

Chanterelle : la corde la plus fine de la guitare (Mi premier).

Chevalet : pièce en bois ou en métal collée (parfois vissée) sur la table d’harmonie. Il transmet la vibration des cordes à la table d’harmonie.

Cheville : petite pièce de plastique qui permet de fixer les cordes au chevalet des guitares folk.

Classique (guitare) : guitare légère d’origine espagnole. Utilise des cordes de nylon. La vibration des cordes est amplifiée par une table d’harmonie. Ne nécessite donc aucune alimentation électrique.

Coil : Bobinage en français. Voir ce mot.

Conducteur (manche traversant) : manche qui se poursuit dans le corps de la guitare (traversant ou semi-traversant), ce qui donne un meilleur sustain. .

Cordes : la plupart des guitares possèdent six cordes fixées à la tête et au chevalet. Les matériaux diffèrent selon le type guitare : nylon pour les guitares classiques, bronze pour les guitares « folk » ou acier pour les guitares électriques. Plus la corde est fine, plus elle produit un son aigu.

Cordier : petite pièce métallique où sont fixées les cordes, disposée juste derrière le chevalet ou remplaçant l’habituel chevalet sur certaines guitares électriques.

Corps : voir « Caisse »

Corps massif (ou solid body) : se dit d’une guitare électrique à corps plein (c’est-à-dire sans caisse de résonance).

Cutaway (ou échancrure ou pan coupé) : échancrure découpée dans la caisse pour faciliter l’accès de la main gauche aux notes aiguës. Surtout utile aux solistes qui s’aventurent dans les dernières cases du manche.

Retour aux initiales


D

Demi-caisse : corps de guitare jazz ou blues situé entre la quart de caisse et la pleine caisse. On lui préfère aujourd’hui les quart de caisse, plus polyvalentes. Néanmoins, dans le langage courant, on parle de « demi-caisse » pour toutes les guitares électriques à caisse « façon jazz ».

Dobro : guitare entièrement en métal ou en bois et métal. Elle possède un résonateur métallique qui donne beaucoup de puissance à l’instrument. Souvent utilisée dans la musique de style blues et « country ».

Double bobinage : voir « Humbucker »

D-drop tuning : façon d’accorder la guitare où l’on abaisse d’un ton la corde de mi grave. Cela donne donc l’accordage suivant : Ré, La, Ré, Sol, Si, Mi.

Dreadnought : format de guitare folk le plus répandu et le plus polyvalent. Bien adapté aux rythmiques, il est approprié pour l’accompagnement ou le picking. Bonne projection sonore, sonorité équilibrée (aigus brillants, chaleur dans les médiums et les graves). Il y a deux autres formats : Jumbo et auditorium.

Retour aux initiales


E

Éclisse : partie constituant les côtés de la caisse et qui relie la table et le fond (ou dos) de la guitare.

Électronique : tout ce qui contribue à amplifier le son d’une guitare (micros, volume, préamplis, tonalité, câbles, etc.).

Électro-acoustique : guitare acoustique à laquelle on a ajouté un ou plusieurs micros. La vibration des cordes est donc amplifiée à la fois par la caisse, comme pour la guitare acoustique, et par les micros (si on les active en branchant un câble).

Étui : boîte rigide permettant de transporter la guitare en tout sécurité (à ne pas confondre avec les housses, en matière souple, et qui ne protègent pas des chocs).

Retour aux initiales


F

F-hole : ouïes en forme de « f ». Voir « ouïes ».

Fender (Leo) : fondateur de la prestigieuse société Fender, spécialisée dans la fabrication de guitares électriques (Stratocaster et Telecaster), de basses (Jazz bass) et d’amplificateurs.

Filet (binding en anglais) : bordure de jointure entre les éclisses et la table (ainsi que le fond) de la guitare. Uniquement esthétique (même s’il renforce un peu le collage des différentes parties de la caisse), le filet ne change rien à la sonorité de la guitare.

Flamenca : guitare espagnole utilisée habituellement en flamenco.

Flat top (table plate) : table plane (comme dans les guitares folks ou classiques) qui s’oppose aux tables bombées et sculptées (comme pour les guitares jazz). Voir Archtop.

Floyd Rose : système de vibrato autobloquant permettant l’usage répété du levier de vibrato sans désaccorder sa guitare.

Folk (guitare) : guitare acoustique plus épaisse que la guitare classique. Les cordes ne sont pas en nylon mais en acier (les 4 plus grosses cordes sont entourées d’un second fil de bronze).

Fond : le dos de la caisse.

Frette (ou barrette) : pièces métalliques qui divisent la touche du manche en intervalles déterminés. La partie de la corde qui vibrera s’étendra de la frette au chevalet. C’est cette longueur qui déterminera la fréquence de la vibration et donc la note émise. Les frettes divisent le manche en 20,22 ou 24 cases selon les guitares.

Fretboard (ou fingerboard) : en français, touche du manche. Voir ce mot.

Retour aux initiales


G

Gauge (calibre) : mesure en pouce pour calculer le diamètre d’une corde de guitare.

Gibson : légendaire fabricant de guitares acoustiques et électriques établi depuis 1902 aux États-Unis, dans l’état de New-York. Le fondateur : Orville H. Gibson.

Gold Top : finition dorée, principalement utilisée chez Gibson (en particulier pour la fameuse Les Paul)

Guitare baroque : petite guitare décorée très utilisée lors de la période de la musique baroque (XVIIe et XVIIIe siècles).

Graphite : matériau à base de carbone utilisé pour la fabrication de certaines guitares. La fibre de graphite, lorsqu’elle est incluse dans de la résine, présente un excellent rapport poids/résistance, ce qui en fait le matériau idéal pour les manches de guitares et de basses. On l’utilise également dans la fabrication des sillets.

Guitare rythmique (ou guitare d’accompagnement) : le guitariste rythmique joue le plus souvent des accords pour accompagner un soliste ou un chanteur. Le guitariste rythmique a donc pour rôle principal de porter l’harmonie du morceau, alors que le guitariste rythmique en porte plutôt la mélodie.

Retour aux initiales


H

Hardware : voir Accastillage.

Headstock : tête de manche en français. Voir ce mot.

Humbucker (ou humbucking ou double bobinage) : type de micro pour guitare électrique inventé par Gibson dans les années 50. Il permet de diminuer les sons parasites et les bruits de fond. On dit « un humbucker » ou un « micro humbucking ». Voir « double bobinage ».

Retour aux initiales


I

Inlay : voir Repère de touche.

Retour aux initiales


J

Jack : prise au format 6,35 mm (1/4 de pouce) qui permet notamment de connecter une guitare à son ampli, à une pédale ou à d’autres accessoires. Existe également en format 3,5 mm (mini jack).

Jumbo : format de guitare le plus rencontré après le format Dreadnought.
Sa taille est plus importante. La guitare jumbo délivre un son cristallin. Bien adaptée à l’accompagnement, elle est moins utilisée pour le picking.

Retour aux initiales


L

Laminated : plaqué en français. Autrement dit plusieurs couches de bois collées entre elles. S’oppose à « massif » (solid ou « solid body » en anglais).

Lead guitar (ou soliste) : par opposition aux guitaristes rythmiques, la « lead guitar » est celle qui joue les solos. Le soliste a donc pour rôle principal de porter la mélodie du morceau, alors que le guitariste rythmique en porte plutôt l’harmonie.

Levier (de vibrato) : tige métallique permettant d’étirer les cordes de la guitare pour donner un effet de glissando (montée ou descente d’un ton à l’autre sans à-coup, à l ‘image d’un bend/tiré de la note).

Les Paul (Gibson) : guitariste et luthier américain qui a joué un rôle déterminant dans l’évolution des guitares électriques à corps plein (« solid body »), des techniques d’enregistrement et de différents systèmes d’effets de guitare tels que les chambres d’écho et de réverbération.

Retour aux initiales


M

Manche : partie de la guitare où l’on pince les cordes (avec sa main gauche pour les droitiers) pour produire des notes. Sur les guitares électriques, le manche peut être vissé (type Fender) ou collé (type Gibson). Ne semble pas avoir une influence majeure sur la qualité de l’instrument. Augmente peut-être le sustain dans le cas d’un manche collé.

Manche traversant : manche qui se poursuit dans la caisse jusqu’à son extrémité. Il ne reste plus qu’à coller deux « ailes » de part et d’autre de ce manche pour former le corps de la guitare (ou de la basse).

Mécaniques (ou clefs ou Machine head en anglais) : pièces métalliques fixées à la tête de la guitare et qui permettent d’accorder l’instrument en tendant ou en détendant les cordes, ce qui a pour effet d’augmenter ou de diminuer la hauteur des notes. Elles existent en version simple (découvertes), fermées (un capot les protège de la poussière) ou à bain d’huile (scellées dans un boîtier étanche empli d’huile). Certaines sont autobloquantes pour une meilleure tenue de l’accordage.

Médiator (ou plectre ou pick) : petit morceau de plastique (ou de tout autre matière : bois, corne…) que l’on tient entre le pouce et l’index, permettant de pincer les cordes à la main droite sans utiliser ses doigts.

Retour aux initiales


N

Neck : manche en français.

Nut : Sillet en français. Voir ce mot.

Retour aux initiales


O

Onglet : petite pièce en plastique ou métallique (une sorte de médiator) fixée au bout des doigts de la main droite et sur le pouce pour obtenir une meilleure attaque des cordes. L’onglet permet d’utiliser tous doigts de la main pour jouer plusieurs cordes simultanément, alors qu’avec le médiator, on ne peut jouer qu’une corde à la fois. Un onglet se place sur la pulpe du doigt et non sur l’ongle, comme son nom pourrait le laisser supposer.

Open tuning (ou accord ouvert) : façon d’accorder une guitare afin que ses cordes, jouées à vide, produisent le son d’un accord particulier plutôt que celui de l’accordage standard (Mi, La, Ré, Sol, Si, Mi). Par exemple, l’open tuning de Sol donnera Ré, Sol, Ré, Sol, Si, Ré. Il s’agit également d’une technique employée et popularisée par Keith Richards (The Rolling Stones) et Jimmy Page (Led Zeppellin) dans les années 60.

Ouïes : ouvertures pratiquées (généralement sur les quart et demi-caisses) pour apporter un plus grand volume sonore lorsque l’instrument est joué en acoustique. Favorisent également certaines fréquences lorsque la guitare est branchée.

Retour aux initiales


P

P90 : micro à simple bobinage inventé par Gibson dans les années 50. Micro doté d’un haut niveau de sortie et d’excellents aigus.

Pan coupé : voir cutaway ou échancrure.

Pickguard (ou plaque de protection) : plaque (le plus souvent en plastique) collée ou visée sur la guitare afin de protéger la caisse des coups de médiator qui pourraient la rayer.

Pickup : micro de guitare ou de basse en français.

Piézo : type de micro non magnétique que l’on trouve sur les guitares électro-acoustiques mais également sur certaines électriques en complément des micros magnétiques. Le piézo n’est pas mis en action par les cordes de la guitare mais par les vibrations de la table d’harmonie, qu’il transforme en courant électrique.

Plectre : autre nom pour le « médiator ».

Pontet : petite pièce métallique sur laquelle repose la corde au niveau du chevalet.

Retour aux initiales


Q

Quart de caisse : type de guitare entre acoustique et électrique, à la caisse peu profonde, généralement destinée au jazz ou au blues.

Retour aux initiales


R

Radius : courbure de la touche, dans sa largeur, d’un manche de guitare.

Repère de touche (inlay en anglais) : points (ou tout autre graphisme) de nacre, de bois ou de plastique placés habituellement dans les cases 3, 5, 7, 9, 12, 15, 17, 19 et 21 pour servir de repère visuel.

Rosace : ouverture (en général de forme circulaire), située le plus souvent au centre de la table d’harmonie d’une guitare. C’est dans cette zone que le guitariste gratte les cordes.

Retour aux initiales


S

Saddle : Sillet de chevalet.

Sangles (ou courroie) : lanière en nylon, coton ou cuir permettant de jouer de la guitare en position debout.

Sélecteur : interrupteur à trois ou cinq positions (selon le nombre de micros) permettant d’activer les différents micros de la guitare. Par exemple, pour une guitare à deux micros, un sélecteur à trois positions permettra de sélectionner soit le micro manche, soit les deux micros (en position centrale), soit le micro chevalet.

Set neck : manche collé (le manche vissé se dit bolt on neck).

Sillet : pièce de plastique rigide qui permet d’aligner de manière parallèle les cordes sur le manche. Il existe deux types de sillet : le sillet de manche et le sillet de chevalet (généralement remplacé par des pontets sur les guitares électriques).

Simple bobinage (single coil en anglais) : voir Bobinage.

Soap bar : micro de forme rectangulaire (comme une savonnette…).

Solid : massif en français. Un unique morceau de bois et non plusieurs couches de bois collées entre elles. S’oppose donc à « plaqué » (laminated en anglais).

Solid Body (ou corps massif ou corps plein) : appellation pour toutes les guitares qui ne comportent pas de caisse évidée. Quasiment toutes les guitares électriques sont du type solid body.

Split : quand un micro à double bobinage (humbucker) peut être divisé (grâce à un bouton tiré / poussé ou un sélecteur) permettant de rendre indépendantes les deux bobines qui le composent. On peut ainsi obtenir le son d’un humbucker ou le son d’un simple bobinage.

Stop bar : type de chevalet fixe (sans vibrato).

Strap : voir « sangle ».

Straplock : système ingénieux bloquant l’attache de la sangle afin d’éviter qu’elle se décroche. Indispensable en concert !

String bender : dispositif fixé sur certaines guitares électriques permettant deux accordages distinctifs d’une même corde.

Sunburst (dégradé) : désigne une couleur dégradée du vernis, en général du jaune au brun.

Retour aux initiales


T

Table (d’harmonie) : pièce de bois recouvrant le dessus de la caisse et sur laquelle est fixé le chevalet, qui lui transmet la vibration des cordes. Elle est percée de la rosace. Sa qualité a une grande influence sur le son de la guitare. Sur une électrique, cette table n’a pas un rôle majeur.

Talon : pièce de bois à la jonction manche/caisse permettant de renforcer la fixation du manche.

Tête (de manche) : la partie supérieure du manche de la guitare où se trouvent les mécaniques. On l’appelle aussi « Cheviller ».

Thinline : guitares électriques dont le corps a été évidé, apportant ainsi au son final une petite note acoustique. En général, ce sont des copies de Telecaster.

Thumbpick : onglet pour le pouce.

Tige de vibrato : voir « Levier de vibrato ».

Timbre : caractéristique sonore propre à chaque instrument.

Tonalité : potentiomètre permettant de varier le niveau des graves, des médiums ou des aigus d’une guitare (ou d’un ampli).

Touche : fine pièce de bois rapportée sur le manche et sur laquelle sont montées les barrettes. En général, la touche est en palissandre mais elle peut être également en érable, ou en ébène sur les modèles hauts de gamme. C’est sur elle qu’appuient les doigts de la main gauche quand ils pressent une corde.

Truss-rod (barre de réglage) : voir « barre de tension ».

Tune-O-Matic : type de chevalet métallique réglable inventé par Gibson. Simple et efficace.

Tuning keys : mécaniques en français.

Retour aux initiales


V

Vibrato : système de tension des cordes, placé sur le chevalet, permettant de modifier la tension des cordes afin de varier la hauteur des notes d’un ou de plusieurs demi-tons, produisant ainsi un effet de glissando (voir aussi Levier de vibrato).

Vintage : « millésime » en anglais. Les instruments « vintage » sont des modèles rares et recherchés, dont les prix peuvent atteindre des dizaines de milliers d’euros.

Volume : potentiomètre permettant de varier le niveau d’une guitare (ou d’un ampli).

Retour aux initiales


W

Whammy-bar : barre de vibrato en français..

Retour aux initiales


X

XLR : prise à trois broches largement utilisée en sonorisation (micros chant, racks, etc.). Plus fiable et de meilleure qualité que la prise jack standard.

Retour aux initiales


Envie de compléter ce glossaire ? Utilisez les commentaires !


 

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

quatorze + 18 =

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile avec les couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?