7 méthodes de substitution d’accords pour enrichir une grille

7 méthodes de substitution d'accords pour enrichir une grille
En écoutant certains morceaux (en particulier de jazz), vous vous êtes peut-être déjà dit quelque chose comme : « C’est fou, quand même, com­me on peut arriver à jouer des harmonies complexes sur une mélodie simple ».

Et, aussitôt, après, vous vous êtes peut-être demandé : « Mais comment fait-on ? »

C’est possible grâce à la substitution des accords initiaux par de nouveaux accords, qui sont choisis selon une science bien précise.

Dans cet article, tiré d’un topo de Marcel Dadi destiné aux utilisateurs de sa « règle à Dadi », nous allons aborder succinctement sept exemples de substitution d’accords.

1. Substitution directe

Elle consiste en l’embellissement de l’accord de départ, c’est-à-dire à l’ajout de notes supplémentaires, situées à des intervalles tels que sixte, septième, neuvième, onzième…

Exemples :

  • Remplacer G par G6, G7 par G9 ou encore G13.
  • Remplacer Am par Am6, Am7 par Am9 ou encore Am13.

2. Substitution mineure

Ici, on remplace les accords majeurs par les mêmes accords mineurs (c’est-à-dire avec la même fondamentale). On y rajoutera éventuellement des embellissements, comme d’ailleurs dans toutes les méthodes qui suivent.

Exemple : la suite A, D, E sera remplacée par Am, Dm6, E.

Cette méthode sera par exemple utilisée pour changer le caractère d’un thème.

3. Substitution de l’accord MINEUR par un accord de 7e de dominante (X7) placé une quinte au-dessus

La quinte (raccourci pour dire « quinte juste ») est un intervalle de 3 tons 1/2.

Donc, si par exemple vous cherchez l’accord de 7e de dominante à substituer à l’accord Am, vous trouverez E à l’intersection de la ligne « A » et de la colonne « 3,5 tons » du tableau des intervalles ci-dessous :

Notes correspondant aux intervalles dans les 12 tonalités

Vous allez donc remplacer Am par E7.

4. Substitution de l’accord MAJEUR par un accord de 7e de dominante placé une quinte bémol au-dessus

Puisque la quinte juste vaut 3,5 tons, la quinte bémol vaut donc 3 tons.

Exemple : C7 sera remplacé par F#7 qui est aussi Gb7 (intersection de la ligne « C » et de la colonne « 3 » du tableau ci-dessus).

5. Substitution de l’accord MAJEUR par un accord mineur placé une quinte au-dessus

Toujours à l’aide du tableau ci-dessus, vous regardez à la colonne « 3,5 ».

Donc, si par exemple vous cherchez à remplacer G, regardez à la ligne « G » et vous trouverez l’accord mineur basé sur D, soit Dm.

6. Substitution de l’accord MAJEUR par l’accord relatif mineur (et vice-versa)

Pour un accord majeur, l’accord relatif mineur est le degré VI. Sa fondamentale est donc à un intervalle de sixte (4,5 tons) de celle de l’accord majeur.

Là encore, il suffit de regarder le tableau ci-dessus, à la colonne « 4,5 ». Vous pourrez ainsi vérifier par exemple que Am est l’accord mineur relatif de C.

Inversement, si vous partez d’un accord mineur, vous pouvez vous placer dans la colonne « 4,5 » et vous trouverez le relatif majeur à la colonne « 0 ». En partant de Am, vous retrouverez donc C.

PETITE ASTUCE PRATIQUE…

Ou alors, vous savez que, pour un accord mineur, sa fondamentale est à un intervalle de tierce mineure (1,5 tons) de celle de l’accord majeur.

Il suffit donc de regarder le tableau ci-dessus, à l’intersection de la colonne « 1,5 » et de la ligne « A »… ou d’avancer de 3 cases sur le manche de votre guitare.

Eh oui, c’est une astuce bien pratique si vous avez la guitare sous la main :

  • pour passer d’un accord mineur à son relatif majeur (comme de Am vers C), vous comptez 3 cases vers les aigus,
  • et inversement, pour passer d’un accord majeur à son relatif mineur (comme de C vers Am), vous comptez 3 cases vers les graves.

Autrement dit : si vous savez qu’en case 5 vous avez la note La, vous comptez 3 cases vers les aigus et vous trouverez Do (et réciproquement).

7. Substitution de l’accord MAJEUR par son degré III

Prenons le tableau d’harmonisation de la gamme majeure :

Harmonisation de la gamme majeure

Vous pouvez par exemple tenter de remplacer C par Em.

Et maintenant ?

Comme rien ne vaut l’expérience, il ne vous reste plus qu’à tester ces différentes méthodes de substitutions sur vos grilles d’accords préférées. Elles ne fonctionneront peut-être pas à tous les coups (ce bref article est loin de refléter la complexité du sujet) mais, quand elles conviendront, elles vous permettront de pimenter des grilles d’accords devenues un peu fades pour vos oreilles aguerries !

Amusez-vous bien 😉

Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi
Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « Et la théorie devint plaisir ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account