7 méthodes de substitution d'accords pour enrichir une grille
En écoutant certains morceaux (en particulier de jazz), vous vous êtes peut-être déjà dit quelque chose comme : “C’est fou, quand même, com­me on peut arriver à jouer des harmonies complexes sur une mélodie simple”.

Et, aussitôt, après, vous vous êtes peut-être demandé : “Mais comment fait-on ?”

C’est possible grâce à la substitution des accords initiaux par de nouveaux accords, qui sont choisis selon une science bien précise.

Dans cet article, tiré d’un topo de Marcel Dadi destiné aux utilisateurs de sa “règle à Dadi”, nous allons aborder succinctement sept exemples de substitution d’accords.

1. Substitution directe

Elle consiste en l’embellissement de l’accord de départ, c’est-à-dire à l’ajout de notes supplémentaires, situées à des intervalles tels que sixte, septième, neuvième, onzième…

Exemples :

  • Remplacer G par G6, G7 par G9 ou encore G13.
  • Remplacer Am par Am6, Am7 par Am9 ou encore Am13.

2. Substitution mineure

Ici, on remplace les accords majeurs par les mêmes accords mineurs (c’est-à-dire avec la même fondamentale). On y rajoutera éventuellement des embellissements, comme d’ailleurs dans toutes les méthodes qui suivent.

Exemple : la suite A, D, E sera remplacée par Am, Dm6, E.

Cette méthode sera par exemple utilisée pour changer le caractère d’un thème.

3. Substitution de l’accord MINEUR par un accord de 7e de dominante (X7) placé une quinte au-dessus

La quinte (raccourci pour dire “quinte juste”) est un intervalle de 3 tons 1/2.

Donc, si par exemple vous cherchez l’accord de 7e de dominante à substituer à l’accord Am, vous trouverez E à l’intersection de la ligne “A” et de la colonne “3,5 tons” du tableau des intervalles ci-dessous :

Notes correspondant aux intervalles dans les 12 tonalités

Vous allez donc remplacer Am par E7.

4. Substitution de l’accord MAJEUR par un accord de 7e de dominante placé une quinte bémol au-dessus

Puisque la quinte juste vaut 3,5 tons, la quinte bémol vaut donc 3 tons.

Exemple : C7 sera remplacé par F#7 qui est aussi Gb7 (intersection de la ligne “C” et de la colonne “3” du tableau ci-dessus).

5. Substitution de l’accord MAJEUR par un accord mineur placé une quinte au-dessus

Toujours à l’aide du tableau ci-dessus, vous regardez à la colonne “3,5”.

Donc, si par exemple vous cherchez à remplacer G, regardez à la ligne “G” et vous trouverez l’accord mineur basé sur D, soit Dm.

6. Substitution de l’accord MAJEUR par l’accord relatif mineur (et vice-versa)

Pour un accord majeur, l’accord relatif mineur est le degré VI. Sa fondamentale est donc à un intervalle de sixte (4,5 tons) de celle de l’accord majeur.

Là encore, il suffit de regarder le tableau ci-dessus, à la colonne “4,5”. Vous pourrez ainsi vérifier par exemple que Am est l’accord mineur relatif de C.

Inversement, si vous partez d’un accord mineur, vous pouvez vous placer dans la colonne “4,5” et vous trouverez le relatif majeur à la colonne “0”. En partant de Am, vous retrouverez donc C.

PETITE ASTUCE PRATIQUE…

Ou alors, vous savez que, pour un accord mineur, sa fondamentale est à un intervalle de tierce mineure (1,5 tons) de celle de l’accord majeur.

Il suffit donc de regarder le tableau ci-dessus, à l’intersection de la colonne “1,5” et de la ligne “A”… ou d’avancer de 3 cases sur le manche de votre guitare.

Eh oui, c’est une astuce bien pratique si vous avez la guitare sous la main :

  • pour passer d’un accord mineur à son relatif majeur (comme de Am vers C), vous comptez 3 cases vers les aigus,
  • et inversement, pour passer d’un accord majeur à son relatif mineur (comme de C vers Am), vous comptez 3 cases vers les graves.

Autrement dit : si vous savez qu’en case 5 vous avez la note La, vous comptez 3 cases vers les aigus et vous trouverez Do (et réciproquement).

7. Substitution de l’accord MAJEUR par son degré III

Prenons le tableau d’harmonisation de la gamme majeure :

Harmonisation de la gamme majeure

Vous pouvez par exemple tenter de remplacer C par Em.

Et maintenant ?

Comme rien ne vaut l’expérience, il ne vous reste plus qu’à tester ces différentes méthodes de substitutions sur vos grilles d’accords préférées. Elles ne fonctionneront peut-être pas à tous les coups (ce bref article est loin de refléter la complexité du sujet) mais, quand elles conviendront, elles vous permettront de pimenter des grilles d’accords devenues un peu fades pour vos oreilles aguerries !

Amusez-vous bien 😉

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !

Cet article a 12 commentaires

  1. Daniel

    Si de mon côté je trouve d’autres réponses sur le sujet je reviens vous en faire part bien sur.

  2. Daniel

    Bonjour,
    super, merci pour votre réponse.
    Elle a l’air très bonne mais honnêtement je ne crois pas être suffisamment qualifié pour dire si elle est correcte ou pas.
    Ce n’est pas grave c’est une piste pratique que je vais étudier car dès que je peux je m’applique à l’analyse de l’harmonisation des grilles jazz qui me percutent.
    Ça risque de prendre du temps parce qu’en ce moment je suis en train d’apprendre à mémoriser les modes dans tous les tons sur le manche.
    Mais je la recopie dans mon cahier d’étude et je suis très friand de ce genre de pistes à étudier.
    Et avec un peu plus de pratique je crois que je parviendrai à me faire mon idée.
    Bien sur je connais très bien le cycle des quintes et des quartes.
    Mais là ça m’ouvre un horizon pratique d’utilisation autre que la simple mémorisation des accords et des tonalités au fil des des degrés de la gamme .
    En tout cas merci beaucoup pour avoir pris au sérieux ma question.
    Ça prouve déjà qu’elle n’était pas stupide :).

  3. Daniel

    Bonjour, j’ai lu dans une analyse de la grille de Autumn Leaves que la substitution partie B, où les quatre mesures sont : | Lam75b | Ré7 | Solm9 / Do9 | Fam9 / Sib9 | , les accords de Do9 et Sib9 sont obtenus par substitutions du Solm7 en Do7 et Fam7 en Sib7, d’après une substitution type ii-V. Qui consiste à remplacer le ii (mineur 7) par le V (7ème) du même mode Majeur.
    Je ne trouve nulle part trace d’explication concernant ce type de substitution.
    Je l’accepte puisque la personne professionnelle qui fait cette analyse le dit, mais je ne la comprends pas.
    Vous savez l’expliquer ?

    1. Daniel

      Excusez-moi, grave boulette (lapsus) de ma part (dans le copier-coller des mesures) : ce n’est pas | Lam75b | Ré7 | Solm9 / Do9 | Fam9 / Sib9 | la grille analysée, mais | Lam75b | Ré7 | Solm9 / Do9 | Fa9 / Sib9 | .
      Une erreur typographique si l’on veut…
      Mais le reste de ma question est le même.
      Merci de la publication.
      J’ai par ailleurs, en poursuivant mes recherches, peut-être trouvé la réponse à ma question, mais je ne l’ai pas encore étudiée, juste parcourue, et elle est encore plus complexe que ce que je pensais.
      Elle serait basée sur la façon de jouer de Joe Pass qui semble t’il effectuait ce genre de substitutions ii-V.
      Mais je dois encore me pencer sérieusement sur la question…

      1. Guitare-et-couleurs

        Merci Daniel pour ces précisions, on y réfléchit de notre côté 😉

      2. Guitare-et-couleurs

        L’explication est peut-être dans le cycle des quartes/quintes.

        Quand vous jouez dans le sens des quintes, vous générez une tension qui se résout quand vous revenez dans le sens des quartes.

        En Jazz, il est très courant de “remonter” de quarte en quarte. Et on en a un exemple avec la suite | Lam75b | Ré7 | Solm9 / Do9 | Fa9 / Sib9 |

        En effet, si on identifie les intervalles séparant les accords les uns des autres, on a : | Lam75b (quarte) Ré7 (quarte) Solm9 (quarte) Do9 (quarte) Fa9 (quarte) Sib9 |

        C’est facile à visualiser avec l’outil Cercle des quintes.

        La substitution de Solm (degré ii) en Do (degré V) permet de conserver cette progression par quartes. Si on était passé de Solm à Fa directement, on aurait eu un intervalle de septième et non de quarte. Alors que là, en utilisant Do comme intermédiaire, on a une quarte entre tous les accords.

        Qu’en pensez-vous ? Avez-vous trouvé une meilleure explication ?

  4. Héméraud

    Cette méthode est elle pratique chez les bassistes ?????

    1. Guitare-et-couleurs

      Probablement, au moins en partie. Le mieux serait de demander à un bassiste expérimenté !

  5. Stéphane

    Grand merci.
    Pourriez-vous pour les fois prochaines faire des exemples avec des grilles à proprement dit?
    Encore merci😊

  6. Serge

    j’aime ta vision c’est magnifique

    1. Guitare-et-couleurs

      Merci 😉

  7. Garnero

    Document et explications très clairs. C’est super…..

Laisser un commentaire

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité