Les symboles de rupture

Cet article est extrait de la documentation du logiciel Harmony Assitant.


Version PDFCliquez ci-dessous pour lire ou télécharger cet article PDF

ARTICLE EN PDF

Un clic-gauche l’affiche dans une autre page. Un clic-droit + « enregistrer la cible du lien sous » l’enregistre sur votre disque dur.


Généralités

L’interprétation d’un morceau commence généralement à la première mesure écrite, et progresse ainsi de mesure en mesure jusqu’à la fin. Certains symboles permettent cependant de modifier cette progression linéaire. Ils sont appelés ruptures.

Cet article pour vous aidera à mieux comprendre la partition / tablature de Vivalux, une composition de Renaud Gillet qui fait appel aux « indicateurs de partie ».

Les ruptures peuvent être de trois types :

– Les barres de mesure qui permettent de spécifier le début du morceau (première mesure à jouer), la fin du morceau, ou d’encadrer un groupe de mesures à répéter plusieurs fois. Certaines barre de mesure (barre épaisse, double ou pointillée) n’ont cependant pas d’effet sur l’interprétation du morceau.

– Les indicateurs de partie, qui permettent lorsqu’un groupe de mesures est répété plusieurs fois, de spécifier quelles mesures seront jouées la première fois, la deuxième, etc. Ces indicateurs de parties sont parfois improprement appelés « fin » ou « terminaison »(en Anglais : « ending »).

– Les sauts et les actions conditionnelles, qui permettent d’effectuer des sauts ou d’arrêter l’interprétation de la musique selon certaines conditions.

Voici un tableau des différentes ruptures pouvant être rencontrées dans une partition.

Nom Symbole Type Description
Début de musique en début de mesure Barre de mesure Spécifie que la mesure est la première à être jouée.
Fin de musique en fin de mesure Barre de mesure Spécifie que la mesure est la dernière à être jouée.
Début de répétition en début de mesure Barre de mesure Début d’un groupe de mesure devant être répétées plusieurs fois.
Fin de répétition en fin de mesure Barre de mesure Fin d’un groupe de mesure devant être répétées plusieurs fois.
Début de partie en début de mesure Indicateur de partie Début d’une partie à l’interprétation conditionnée par le numéro du passage. Les numéros de passages à considérer sont indiqués sous le demi-crochet.
Fin de partie en fin de mesure Indicateur de partie Fin d’une partie précédente.
Segno écrit en début de mesure Saut Cible d’un « saut au segno » (D.S.).
Coda écrit en début de mesure Saut Cible d’un « saut au coda » (da Coda).
Fine Fine écrit en fin de mesure Action conditionnelle Arrêt de la musique s’il s’agit du dernier passage.
Da Coda Da ou écrit en fin de mesure Saut/Action conditionnelle Saut au coda s’il s’agit du dernier passage.
Da Segno D.S. ou écrit en fin de mesure Saut Saut au symbole Segno
Da Capo D.C. en fin de mesure Saut Saut au début de la musique
Da Segno al Fine D.S. al Fine en fin de mesure Saut Saut au symbole Segno , et arrêt au prochain symbole Fine
Da Capo al Fine D.C. al Fine en fin de mesure Saut Saut au début de la musique, et arrêt au prochain symbole Fine
Da Segno al Coda D.S. al en fin de mesure Saut Saut au symbole Segno , et interprétation jusqu’au prochain saut au Coda (Da )
Da Capo al Coda D.C. al en fin de mesure Saut Saut au début de la musique, et interprétation jusqu’au prochain saut au Coda (Da )

 


Les barres de mesure

Les barres de début de mesure :

La barre de début de musique indique que l’interprétation de la musique commencera à cette mesure.

Normalement, une seule barre de début de musique peut exister dans une partition. La barre de début de répétition indique que les mesures suivantes seront répétées plusieurs fois.

Le nombre de répétitions sera spécifié par la barre de fin de répétition.

Les autres barres pouvant apparaître en début de mesure (barre double, pointillée, épaisse ou invisible) ont une fonction purement graphique.

Les barres de fin de mesure :

La barre de fin de musique indique que l’interprétation de la musique s’arrêtera lorsque ce symbole est atteint. La barre de fin de répétition indique que les mesures comprises entre la barre de début de répétition et ce symbole seront répétées plusieurs fois.


Les indicateurs de partie

Ecriture et édition

L’indicateur de début de partie permet de spécifier que les mesures suivantes ne seront jouées qu’à certains passages.

Le numéro des passages pour lesquels cette partie doit être jouée apparaissent sous le demi-crochet, séparés par des points.

La partie s’arrête au prochain indicateur de fin de partie, ou lorsqu’un nouveau début de partie est rencontré. L’indicateur de fin de partie spécifie la fin d’une partie jouée uniquement à certains passages.

Combinaison avec des répétitions

Les indicateurs de partie sont généralement combinés avec les barres de mesure de début et de fin de répétition.

Si vous voulez par exemple répéter trois fois un groupe de mesure, avec une fin différente à chaque fois, voila ce que vous devrez écrire :

On peut remarquer que :

  • Les fermetures de parties 1 et 2 ont été omises. On aurait pu les écrire en fin de mesure 4 et 6, mais elles sont facultatives car une autre partie commence juste après
  • Afin que la musique boucle à nouveau après la partie 2, il a fallu écrire un nouveau symbole de fin de répétition à la fin de la partie 2. Le début de répétition écrit en mesure 1 a donc deux fins de répétitions qui lui correspondent
  • La totalité de la partie 3 (début et fin, en mesures 7 et 8) est facultative. En effet, après la répétition en fin de mesure 2, nous sommes au passage numéro 3, donc ni la partie 1 ni la partie 2 ne seront jouées. L’interprétation continue donc naturellement après la fin de la partie 2, en mesure 7

Ainsi, le schéma suivant permet d’obtenir le même résultat :


Les sauts et les actions conditionnelles

Les cibles de saut

Ecrits en début de mesure, ces symboles permettent de spécifier qu’un saut à cette mesure est susceptible d’intervenir dans le déroulement de la musique.

Ils peuvent être de deux types le segno et la coda.

Le Segno

Si ce symbole est rencontré alors que la musique joue linéairement (sans rupture de séquence), le symbole n’a aucun effet sur le déroulement.

La Coda

Il s’agit généralement d’un indicateur d’un tronçon séparé de la musique, destiné à être joué à la fin. La mesure contenant ce symbole ne peut en principe être atteinte que par un saut à la coda (voir ci-dessous). Si ce symbole est rencontré alors que la musique joue linéairement (sans rupture de séquence), la musique s’arrête.

Les actions conditionnelles

Ecrits en fin de mesure, ces symboles n’ont un effet sur l’interprétation de la musique que si certaines conditions sont remplies.

Fine

Spécifie la fin de la musique. Cependant, la musique ne s’arrête que si :

  • Soit il s’agit du dernier passage à cette mesure
  • Soit on a rencontré auparavant un saut avec activation de condition du type D.C. al Fine ou D.S. al Fine

Da Coda (Da )

Saut à la mesure contenant la coda . Cependant, ce saut ne s’effectue que si :

  • Soit il s’agit du dernier passage à cette mesure
  • Soit on a rencontré auparavant un saut avec activation de condition du type D.C. al Coda ou D.S. al Coda

Les sauts inconditionnels

Ecrits en fin de mesure, ces symboles effectuent un saut à l’endroit spécifié.

Da Capo (D.C.)

Saut à la première mesure écrite.

Da Segno (D.S. ou Da )

Saut au Segno.

Les sauts avec activation de condition

Il s’agit des sauts inconditionnels vus précédemment, mais qui, une fois le saut effectué, activent l’indicateur de dernier passage pour Fine ou Da Coda. Ainsi, nous aurons :

D.S. al Coda (Da Segno al Coda)

Saut au Segno, et poursuite de l’interprétation jusqu’au prochain symbole Da Coda, où le saut à la coda sera effectué.

D.C. al Coda (Da Capo al Coda)

Saut à la première mesure écrite, et poursuite de l’interprétation jusqu’au prochain symbole Da Coda, où le saut à la coda sera effectué.

D.S. al Fine (Da Segno al Fine)

Saut au Segno, et poursuite de l’interprétation jusqu’au prochain symbole Fine, où la musique s’arrêtera.

D.C. al Fine (Da Capo al Fine)

Saut à la première mesure écrite, et poursuite de l’interprétation jusqu’au prochain symbole Fine, où la musique s’arrêtera.


Exemples d’utilisation

Voici quelques exemples de l’effet des symboles de saut et d’actions conditionnelles sur l’interprétation de la musique :


Lors du premier passage en mesure 3, le saut à la coda (Da ) n’est pas effectué, car il ne s’agit pas du dernier passage, et aucun D.S. al coda ou D.C. al coda n’a encore été rencontré.


Ici, même principe. Le Fine n’est effectué que lorsque D.C. al Fine a été rencontré.


Ici, étant donné qu’il n’y a ni D.C. al Coda, ni D.S. al Coda, le saut à la coda de la fin de la mesure 2 ne s’effectue qu’au dernier passage à cette mesure, c’est-à-dire au troisième.


 

Vous aimez ? Parlez-en à vos amis !
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

vingt + 18 =

 

Guitare-et-couleurs.com (depuis janvier 2003). « La guitare facile avec les couleurs ! » Publications numériques (ebooks, vidéos, mp3, guitarpro...) pour guitaristes de tous niveaux. Grâce aux couleurs, ce qui semblait compliqué devient facile et limpide. Aborder la théorie n’est plus une épreuve mais un plaisir ! Et quand on maîtrise la théorie, alors la pratique se libère…

Nous contacter

Envoyez-nous un mail pour toutes vos questions d'ordre musical, administratif ou commercial. Nous répondons assez vite en général !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?